Un nouveau droit acquis ! Ana Catarina Silvares Bezerra, une Brésilienne de 36 ans au moment des faits en 2011 qui vit à Vila Velha, vient de gagner une procédure juridique qui durait depuis plus de deux ans.

Sa victoire ? Cette experte comptable, mère de trois enfants, a obtenu des tribunaux brésiliens l’autorisation de se masturber pendant 15 minutes toutes les deux heures … au bureau.

Lire aussi:  Creol: La nouvelle égérie politique chargée d'abêtir la jeunesse gabonaise ?

Ana Catarina Silvares Bezerra a une maladie rare : l’orgasme compulsif, lié à un déséquilibre neurochimique, qui l’oblige à se masturber plusieurs fois par jour pour pouvoir se concentrer. Elle se serait rendue compte qu’elle avait un problème après s’être adonnée à son plaisir solitaire et personnel 47 fois dans une même journée.

Lire aussi:  Creol ferait-elle une bonne carrière dans l'industrie du porno?

Du coup, elle a pris des médicaments pour tenter d’arrêter mais n’a pas pu descendre en dessous de 18 fois par jour. Conséquence, plutôt que de consulter un psy, elle a saisi les tribunaux qui viennent de lui donner gain de cause. Ana Catarina Silvares Bezerra est la seule femme au Brésil à souffrir de ce trouble et la première au monde à bénéficier d’un tel « droit acquis ».

Après le droit d’allaiter au bureau, maintenant celui de se masturber. On n’arrête pas le progrès social.

Lire aussi:  Mimie, une artiste camerounaise assume se masturber à la télévision