La décision était attendue, voire espérée par les usagers et une partie des agents de la structure en proie à d’importantes difficultés depuis plusieurs années. La Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) n’a plus ni Conseil d’Administration ni Direction Générale.

Le Conseil des ministres en a décidé ainsi ce mardi 7 juin. Une décision qui intervient une dizaine de jours après la réunion entre Ali Bongo Ondimba et les ministres des Affaires sociales et du Budget, à laquelle avaient été conviés les directeurs généraux de la CNSS et de la CNAMGS.

Lire aussi:  Le mot «retraité» classé comme une injure passible de prison à la demande de la CNSS

Ce mardi 7 juin, le Conseil des ministres a ordonné la dissolution du Conseil d’administration de la CNSS, la cessation de fonctions des membres de la direction générale de la structure. À la place, celui-ci a annoncé la « mise en place d’une administration provisoire chargée d’assurer l’administration, la gestion et la réforme de la CNSS sur une période de 12 mois ». De même, le Conseil a décidé d’instituer un Comité de surveillance et de contrôle, présenté comme un « organe d’appui à l’exercice du pouvoir de contrôle de l’Etat sur les actes de gestion des organismes de protection sociale ».

Ces décisions qui « s’inscrivent dans le cadre de la réforme de la mission gouvernementale de protection sociale et de la préservation du bien-être des populations en général et des assurés sociaux en particulier, résultent de la récurrence des profonds dysfonctionnements dans l’accomplissement de la mission de service public exécutée par le conseil d’administration et la direction générale de la CNSS », indique le Conseil des ministres dans son communiqué.

Lire aussi:  Vers une retraite à 62 ans alors que l'espérance de vie est de 61 ans chez les hommes

© LaLibreville