Attendues à Kinshasa depuis le mercredi 1er juin dans le cadre de la première journée des éliminatoires de la CAN 2023, c’est finalement ce jeudi à 20 heures que la sélection nationale du Gabon, Les Panthères, a quitté Paris. Fait inquiétant : ils ne sont toujours pas arrivés à destination à quelques heures de la rencontre.

Les ennuis s’enchaînent et se multiplient pour la sélection gabonaise de football. Après un premier voyage avorté pour défaut d’autorisation de survol de l’espace aérien kinois parvenue aux autorités gabonaises tardivement, les hommes de Patrice Neveu qui ont quitté Paris hier à 20 heures, ne sont toujours pas arrivés à destination.

Lire aussi:  Patrice Neveu, le sélectionneur qui ne cède pas aux pressions politiques

En effet, selon les informations de la Fédération Gabonaise de Football (Fégafoot), l’avion des Panthères a finalement atterri à Barcelone après plus de deux heures de vol au départ de Paris à destination de Kinshasa.
On évoque des problèmes techniques. L’équipe a passé la nuit en Espagne.

Une situation préoccupante d’autant plus que Aaron Boupendza et ses coéquipiers sont attendus ce samedi à 17 heures au Stade des Martyrs pour leur première confrontation dans la course à la qualification pour la CAN 2023 en Côte d’Ivoire.

Lire aussi:  [Football] Bouanga chute en Ligue 2, Allevinah se maintient en Ligue 1