Incroyable ! Les enseignants d’Iboundji convoqués au centre du Certificat d’Études Primaires (CEP) session mai 2022 ont dû s’embarquer dans une pelle mécanique afin de traverser un bourbier et regagner ainsi leurs établissements d’origine.

Les instituteurs qui ont pris part à la surveillance et à la correction du Certificat d’Études Primaires (CEP) session mai 2022 ont regagné leurs lieux d’affection ce samedi 28 avec beaucoup de difficultés. Sans réel engagement de la tutelle et devant l’état impraticable de la route à certains endroits, une dizaine d’enseignants ont été « ramassé » à tour de rôle par une tractopelle pour pouvoir traverser un bourbier long de plusieurs mètres.

Lire aussi:  Anne-Marie Dworaczek, la nouvelle super-héroïne du Gabon ?

Dans ce périlleux retour au bercail, l’un des instituteurs s’est fait une entorse à la jambe et a été contraint de finir le parcours boitillant, s’appuyant sur une canne improvisée à cet effet. Certains de ses collègues avouent même ne pas avoir perçu les vacations de l’an dernier. Inconcevable surtout lorsqu’on voit les risques que prennent ces enseignants.

Lire aussi:  Un rond-point désigné comme la cause des embouteillages à Akanda va être supprimé.

Comment comprendre que l’on soit à quelques encablures des Massifs du Chaillu où l’on retrouve le Mont Iboundji, le plus haut sommet du Gabon qui culmine à environ 1 575 mètres d’altitude et que la route, vecteur de croissance et de développement économique, y soit dans un état de délabrement avancé en dépit des potentialités touristiques qu’offre la localité ? Laissons le tourisme, revenons à l’éducation …

Lire aussi:  «En 2023, les éléphants voteront le PDG à Mekambo», déclarent les populations

L’enseignement est un métier noble mais ingrat. C’est dommage que les enseignants aient à subir autant de de misère pour partager la connaissance à nos enfants. Pourtant, « L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on peut utiliser pour changer le monde », Nelson Mandela. Tout (ou presque) tous les grandes personnalités de ce pays le sont grâce à un enseignant, un éducateur ou à un mentor.