Après 4 jours de forte polémique, les autorités gabonaises ont finalement renoncé ce lundi, au passage en année supérieure dans l’enseignement secondaire avec 9,5/20. C’est là la teneur du communiqué du ministère de l’Education nationale lu hier soir à la télévision publique. Pour passer en classe supérieur au Gabon il faudra bien avoir 10/20 de moyenne annuelle, a martelé deux fois le secrétaire général du ministère Valentin Mbouma.

Face au tollé qu’a soulevé le 12 mai l’annonce de la Directrice Générale de l’enseignement scolaire et normal, Blanche-Reine Mebaley, d’autoriser « exceptionnellement » les conseils de classe à accorder le passage en classe supérieure à certains élèves assidus, le Ministère de l’Education Nationale fait désormais machine arrière. Après 4 jours de polémique, c’est le secrétaire général du ministère en personne qui est venu rappeler la norme et le texte de loi applicable dans sa rigueur.

Lire aussi:  RDC: Un enseignant retire une fille de 8 ans du groupe éducatif pour envoie de « stickers dérangeants »

Dans un communiqué lu ce 16 mai à la télévision nationale, Valentin Mbouma a rappelé que seul l’arrêté n°0040/MESRSTTENFC du 20 avril 2021 faisait foi notamment l’article 10 et ses alinéas 1 et 2. « Le passage en classe supérieure est accordée à tout élève ayant obtenu une moyenne supérieure ou égale à 10/20 pour tous les niveaux d’un collège ou d’un lycée », a martelé le responsable contredisant la mesure exceptionnelle que souhaitait la direction générale de l’enseignement scolaire et normal.

Lire aussi:  [Éducation] Communiqué portant orientation des bacheliers 2021

Beaucoup de parents y voyaient une promotion de la médiocrité ou d’une école au rabais que prôneraient les autorités ministérielles et le gouvernement. Une polémique qui a eu le mérite d’avoir été rapidement clos alors que les chefs d’établissements publics sont invités à organiser et programmer les pré-conseils de classe et les conseils de classe en vue de certifier les résultats de l’année scolaire.

Lire aussi:  Les étudiants de la FDSE invités à se cotiser pour acheter les tables-bancs ?

© Info241