Les autorités gabonaises modifient la moyenne de passage en année supérieure. C’est ce jeudi 12 mai que la Direction Générale de l’Enseignement Scolaire et Normal a pondu une note d’information à l’endroit des directions d’académie provinciale ainsi qu’aux chefs d’établissements secondaires. L’objet de cette note porte sur le passage en classe supérieure.

Blanche Reine Mebaley, la directrice générale de l’enseignement scolaire et normal, dans sa note administrative n⁰000088/MENFC/SG/DGESN/DGA autorise désormais une moyenne annuelle de 9,5/20 pour passer en année supérieure. Pour elle, c’est dans un souci de reconnaissances des performances développées par certains élèves, tout au long de l’année scolaire que cette décision a été prise.

Lire aussi:  Les magasins des Libanais transformés en CES toujours en chantier

« Les conseils de classe, sont exceptionnellement autorisés à accorder une indulgence, à ceux des élèves dont la moyenne annuelle sera comprise entre 9,50 et 9,99, et qui auront durant tous les trimestres, fait preuve de fréquentation régulière, de conduite irréprochable et de progrès dans le travail », précise la directrice générale de l’enseignement scolaire et normal dans sa note.

Autrement dit, le passage en classe supérieure avec un « 9 fort » est à appliquer pour l’ensemble des classes. En fait, cette décision n’est pas étonnante puisque cette rémission est prise en collégialité et de manière discrète, lors du conseil de classe dirigé par les encadreurs pédagogiques, tout en prenant en compte le comportement des apprenants. Il en est de même lors des examens de fin d’année, lors du baccalauréat ou du Brevet d’Études du Premier Cycle (BEPC) par exemple.

Lire aussi:  [Éducation] Au LDD, JB Assélé s'en fout des «conneries» d'Ali Bongo

Par contre, par cette note on pense très bien que le gouvernement favoriserait la médiocrité tout en diminuant les standards de réussite dans le pays ou l’éducation nationale est aux abois. Or, la norme des conditions pour passer en classe supérieure est d’obtenir 10/20 telle que le consacre l’arrêté n°0040/MESRST NFC du 20 avril 2021 portant obligation d’élaborer les bilans trimestriels et annuels des élèves au secondaire en son article 10 (alinéa 1 et 2). « Tout élève ayant obtenu une moyenne supérieure ou égale à 10/20 pour tous les niveaux d’un collège ou d’un lycée » et le redoublement à « tout élève ayant obtenu une moyenne inférieure à 10/20 pour tous les niveaux ». C’est la norme précise la note administrative.

Lire aussi:  L'intendant du Lycée JHAE suspendu, l'intérim assuré par l'économe

© Info241