Une jeune tik-tokeuse gabonaise, conseillère matrimoniale autoproclamée, nommée Maya L’Abeille accuse le chanteur L’Oiseau Rare de l’avoir violenté dans un état d’ivresse alors qu’elle voulait « mbite » avec lui. Une histoire qui défraie la chronique suscitant moultes réactions. Les faits …

L’histoire remonte au 24 février 2022 à Port-Gentil où la TikTok Family a organisé « La Soirée du Virtuel en Live » au Diamant VIP. Prisca Along, Creol La Diva et L’Oiseau Rare étaient les principaux artistes invités.

L’Oiseau Rare a été reçu à l’aéroport en matinée par les organisateurs puis conduit à son hôtel en attendant le spectacle qui devait débuter à 19 heures. Dans le couloir, il rencontre Maya, une « rarissime » (nom des fans de l’artiste L’Oiseau Rare) qui serait venue de Libreville spécialement pour rencontrer l’artiste. Les présentations entre l’artiste et la fan (en serviette blanche) ont été faites par Vegas, une amie proche.

Lire aussi:  Jéconia: Se fiancer pour se venger, une affaire de goumin 2.0

Après le spectacle, L’Oiseau Rare est rentré à l’hôtel. Alors qu’il méditait déjà sur son retour sur Libreville, il a été interrompu par des cognements à sa porte. La personne s’est présentée en tant que Vegas, ce qui a forcé l’artiste à ouvrir la porte à cette heure de la nuit. Grande fut sa surprise de découvrir que son invitée surprise n’est autre que Maya L’Abeille, la fan qui l’a aggriché en journée.

Lire aussi:  Apoutchou National accueilli en héros par l'Association des Chômeurs de Côte d'Ivoire (ACCI)

Il la reçoit et celle-ci s’installe dans son lit « au calme ». Alors que l’artiste prend son bain, elle se laisse surprendre par le sommeil. L’Oiseau Rare decide alors de la faire sortir de peur que les gens les voient et interprètent la scène de mille manières. Ivre et somnolente, Maya a été littéralement tirée par les pieds pour regagner sa chambre.

Alors qu’elle commençait à tout casser et renverser dans sa chambre, L’artiste et une autre fille qui a été réveillée par son tapage l’ont enfermé et mis la clé sous la porte de façon à ce qu’elle puisse ouvrir la porte au réveil. Elle aurait même raté son bateau prévu à 6 heures du matin.

Lire aussi:  Creol violentée à la gare d'Owendo ? Pahé sort la doc racontée par des témoins

L’affaire refait surface parce qu’un « allô » a balancé les « ogoulas » à L’Oeil de la Nasa, dit Le Bandecon en Chef. Cela rappelle l’histoire de Jojo et de Creol en Afrique du Sud où cette dernière aurait littéralement mendié du sexe sans obtenir satisfaction. Comme quoi, les désirs refoulés créent toujours des frustrations.