Libreville, la capitale gabonaise a enregistré ce jour un nouveau fait-divers au lieu dit « Camp de Gaule » abritant la base militaire française. Un sujet camerounais a percé les yeux de sa compagne à l’aide d’un couteau et a lui arraché une oreille avec les dents par jalousie.

C’est une scène d’horreur digne d’un film de vampires. En effet, Chantal, une dame de nationalité camerounaise qui tient un commerce en face du portail de la base militaire française a été sauvagement agressée par un homme décrit comme son compagnon. L’homme lui a crevé les yeux à l’aide d’un couteau avant de lui arracher l’oreille avec des dents.

Lire aussi:  [Arrêt sur image] L'UOB rend un vibrant hommage aux victimes de la saga sanguinaire du 18 février.

Selon le récit d’un témoin contacté par Funny Gabon, Chantal « est allée voir une amie et à son retour le mari s’est fâché et l’a frappé au sol, puis il a mis son pied sur le cou de sa femme. Il lui a dit “ tu ne verras plus jamais un autre homme que moi ”. Il lui a enfoncé plusieurs fois le couteau dans les deux yeux et a arraché une oreille avec les dents et a fuit avec l’argent. »

Ce n’est qu’après cette scène de violence inouïe que les populations riveraines ont accouru pour constater les faits. Chantal pleure le sang et son compagnon est en cavale après son forfait. Vivement que les autorités policières mettent la main sur lui avant qu’il ne traverse la frontière avec le butin volé.

Lire aussi:  Plusieurs ressortissants étrangers seraient maltraités dans les geôles de la PAF au Gabon