Si à Mayumba, en dépit du fait que le siège de la commune soit le fief à l’opposition, les festivités du 12 mars 2022 en différé étaient plus ou moins passables contrairement à Moulingui-Binza où les responsables politiques du Parti Démocratique Gabonais (PDG) ont dû se contenter d’une poignée de personnes constituée de mineurs majoritairement.

Devant la difficulté de mobiliser les foules, à défaut de la masse de la population en âge de voter, ce sont les mineures âgés entre 11 et 16 ans qui ont pour la plupart marqué les festivités du 12 mars en différé dans le département de Mongo.

Lire aussi:  Frédéric Massavala et le vagabondage politique dans la Ngounié

Une situation qui semble réconforter la posture du leadership politique de Jonathan Ignoumba du parti Les Démocrates, proche de Guy Nzouba Ndama. Les chances de réélection du PDG à Moulingui-Binza en 2023 sont désormais réduites.

Les politiques de la Nyanga vont-ils faire blocus pour assurer une victoire sans bavure, cette fois-ci au Grand Camarade du Parti des masses ?

Lire aussi:  [Société] Les PDGistes célèbrent 54 ans de fiasco et d'inégalités sociales