Une vidéo de 2 minutes 50 est devenue virale sur les réseaux sociaux ce lundi 11 avril au soir. Dans celle-ci, un père de famille meurtri dénonce le viol en réunion de sa fille et interpelle Ali Bongo et son épouse à agir conséquemment.

Le Gabon est devenu décidément l’antichambre de l’enfer, la demeure du diable. Peut-être devront-on le rebaptiser Sodome, Gomorrhe, Capharnaüm ou simplement la Cour du roi Pétaud. Il ne se passe pas un seul jour sans qu’un scandale de quelle que nature qu’il soit ne vienne éclabousser ceux qui se considèrent comme les « intouchables ».

En effet, un gendarme de la République nommé Ludovic Malékou qui serait l’aide camp du Ministre des Sports Franck Nguéma aurait violé en réunion une jeune demoiselle avec ses « classes », ses compères au quartier Bangos (PK 12). Un acte ignoble qui demeure impuni alors que des lois « en carton » sont prises à chaque session parlementaire pour protéger la gent féminine de ce genre de scénario.

Lire aussi:  [Société] Philippe Arsène Owono en garde à vue abusive: La loi du plus fort.

Plus horripilant encore, Ludovic aurait menacé la fille après l’avoir nargué en affirmant que « le pays est géré ». Une expression bien connue des personnes en position de force pour démontrer leur immunité lié à leur fonction ou leur appartenance à un clan.

Franck Nguema a réagit concomitamment sur sa page Facebook balayant du revers de la main sa supposé proximité avec le présumé violeur. Pour le Ministre des Sports, il ne connait Ludovic Malekou ni d’Adam, ni d’Ève. Il jure par tous les saints ne jamais avoir eu un aide de camp portant ce patronyme. Et comme si cela aidait à résoudre le problème, il cite Ali Bongo et les textes prises pour protéger la femme en République gabonaise.

Lire aussi:  «Sortez ma voix de votre téléphone» quand Elvire Mbongo Kama se rend compte de sa bourde

Comme cette demoiselle, beaucoup de jeunes filles sont abusées sexuellement par des « intouchables » de la République et préfèrent garder le silence par peur de représailles. À l’image de ce brave père de famille meurtri, ne donnez aucune chance à des individus d’abuser de vous ou de vous proches impunément quel que soit leur rang social ou leur influence sur les juridictions compétentes. Dénoncez !

Lire aussi:  Cote d'Ivoire : une journaliste camerounaise emprisonnée et privée des soins de santé

Regarder la vidéo ici 🎥🎞️