Après les chanteurs Gims et Dadju qui évoluent’acteur belgo-américain Jean-Claude Van Damme a reçu mercredi à Kinshasa son passeport diplomatique. La star de cinéma a achevé un séjour d’environ une semaine dans la capitale congolaise rencontrant diverses personnalités du monde du divertissement et de la politique. Avec son passeport congolais, les autorités congolaises lui ont confié la mission de vendre une image positive du pays et bien plus.

Sourire aux lèvres, T-shirt moulant, muscles bien saillants, Jean-Claude Van Damme s’est dit fier de recevoir son passeport diplomatique. Trois missions lui sont assignées dont celles d’être ambassadeur du sport et de la culture. La star mettra également son succès et son aura au service de la protection des forêts congolaises.

Lire aussi:  [Urgent] Le Gabon pourrait ne pas participer à la CAN 2022 au Cameroun. Explications 🔻

« C’est également le titre d’ambassadeur de la faune pour aider l’écologie du pays, un rêve d’enfance. C’est pour aider les animaux et la nature, car le Congo est un des deux poumons de la terre. On dépense tellement de moyens pour aller sur d’autres planètes alors qu’il y a des choses à fixer sur cette terre ».

Cette thématique entre dans le nouveau narratif diplomatique de la RDC qui veut mettre la question du climat au cœur des discussions avec divers partenaires internationaux. La RDC qui se présente comme pays-solution face aux enjeux climatiques a d’ailleurs obtenu l’organisation de la réunion préparatoire de la Cop 27.

Lire aussi:  [RDC] Tshisekedi: Une grosse tête pleine de romantisme
[Image d’illustration]

Avec son passeport congolais, Jean-Claude Van Damme veut également aider le pays à attirer davantage des investisseurs, particulièrement dans le secteur de l’agriculture. « C’est pour pouvoir nourrir notre pays, moins dépendre des pays importateurs, pour que le Congo soit beaucoup plus autonome. Ce qui peut remonter l’économie du pays car notre terre est très fertile ».

Les stars du cinéma américain sont à la conquête de l’Afrique. Et les politiciens en quête de véritables ambassadeurs pour redorer l’image du pays en font des émissaires politique. Avant lui, l’acteur Samuel Leroy Jackson a reçu un passeport gabonais le 1er août 2019 des mains d’Alain Claude Bilie-By-Nzé, le Ministre des Affaires Étrangères d’alors l’affiliant à l’ethnie « Benga ».

En réalité, l’acteur noir américain était en tournage de sa série documentaire sur la traite négrière. Deux lieux en Afrique avaient été retenus pour le tournage : le Gabon et le Ghana.

Lire aussi:  Une ambassadrice perd ses bagages à l'aéroport et accusent les Kinois ... à tort

En espérant que Jean-Claude Van Damme ne s’évanouisse pas lui aussi dans la nature comme Samuel, le Benga, nous souhaitons beaucoup de courage au peuple RDC et à leur nouveau citoyen VVIP.