Ali Bongo Ondimba a annoncé ce 09 mars 2022 la levée des restrictions sanitaires instaurées pour lutter contre la pandémie de coronavirus il y a plus de 2 ans. La levée de ces restrictions va-t-elle également acter la fin de la gratuité du transport, appelé communément « Ngori » ?

En effet, les restrictions instaurées par le gouvernement étaient suivies des quelques mesures d’accompagnement telles que la gratuité du transport périurbain, entre autres.

Lire aussi:  Port-Gentil: les prix du bateau toujours à 35 000 FCFA malgré la levée des restrictions

Si la levée de toutes les mesures gouvernementales est actée et le retour à une vie « normale » est effectif, il est tout a fait logique que les mesures palliatives mises au point dont la gratuité du transport soient également abrogées par la même occasion.

En revanche, les conducteurs de taxi, taxi-bus et clandos devront revenir aux tarifs réglementaires en vigueur avant la pandémie de Coronavirus. Par ailleurs, les chauffeurs sont désormais autorisés à faire un chargement complet comme auparavant.

Lire aussi:  [Sinistre] Des toitures de maisons volent en éclat à Libreville laissant des familles désemparées

Les personnes qui s’étaient déjà habituées au « ngori » dans les files indiennes long de dix (10) mètres sous le soleil « agnangoulé » devront vite fait se départir de cette habitude pour emprunter dorénavant les moyens de transports payants. Sauf sur instruction de Noël Lambert Matha, reconduit au Ministère de l’Intérieur, Iveco Transport peut demeurer gratuit jusqu’à nouvel ordre.

Lire aussi:  Iboundji: Des enseignants traversent un bourbier dans une tractopelle

On ne peut pas aimer la pluie et détester la boue. Bon retour à la vie normale ! En quoi est-elle normale ?