D’après les informations du média Africa Intelligence dans son édition du 7 mars 2022, l’Etat gabonais est en passe de signer un contrat avec la société indienne Clair Trail, pour l’installation d’un système d’espionnage ultra perfectionné des écoutes téléphoniques et électroniques, mais également des réseaux sociaux.

« Depuis le début de l’année, les conseillers techniques et sécurité du président gabonais Ali Bongo planchent sur une offre que leur a soumise la société indienne, Clair Trail, associée pour l’occasion à un opérateur israélien lequel propose au Gabon de lui construire une centrale nationale d’interception », indique Africa Intelligence.

Lire aussi:  “Le Mythe de la Casserole” par Erin Roland MANAMI MANAMI

Ce système d’écoutes et de surveillance des réseaux sociaux devrait être mis à profit « pour le compte des trois grands services spéciaux du pays ainsi que du ministère de l’Intérieur et de la Défense », précise le média confidentiel.

Il devrait coûter entre 30 et 60 milliards de francs. « Le coût de la proposition indienne est en effet extrêmement élevé entre 50 et 100 millions de dollars selon les options choisies», poursuit le média en ligne.

Lire aussi:  3 catégories d'utilisateurs des réseaux sociaux

© Direct Infos Gabon