Près de sept (7) mois après son retrait de la Coalition pour la Nouvelle République (CNR), l’ancien soutien de Jean Ping a été nommé vendredi parmi les 5 Hauts Commissaires de la République. Privé de ses avantages d’anciens Premier Ministre depuis son ralliement à l’opposition, finalement la galère a eu raison de Jean Eyéghé Ndong (JEN) qui a décidé de manger à la table du roi. Personne ne veut mourrir Okoukout.

Finies les jérémiades et les attaques à l’endroit du Pouvoir pour Jean Eyéghé Ndong. Douze (12) ans après son départ de la Primature par le fait du décès d’Omar Bongo en 2009, l’ancien Premier Ministre devenu opposant et soutien du candidat Jean Ping en 2016 a été nommé le 4 mars Haut-Commissaire de la République.

Lire aussi:  Eyeghe Ndong, un cheval de Troie dans le système PDG selon Bilie-By Nzé

Sa nomination intervient sept (7) mois après sa rencontre avec Ali Bongo ayant fait suite à son annonce du retrait de la CNR dont il était l’un des principaux responsables. Les accords sulfureux qui portent à nouveau l’ « opposant alimentaire » aux affaires pour ne pas finir Okokout. Comment donc réagir Alain Claude Bilie-By-Nzé qui l’avait métaphoriquement qualifié de « cheval de Troie » dans le système PDG ?

Lire aussi:  Toujours pas nommé VPR, Ndemezo'o commence à regretter son retour au PDG

L’ancien opposant et ses nouveaux collègues, dont 3 Hauts Commissaires et 7 Commissaires chapeautés par Michel Essongué, Haut Commissaire Général, auront pour mission d’assister le président de la République dans l’exercice de ses fonctions. Ils assurent ainsi les mêmes prérogatives que l’ancien Coordonnateur des affaires présidentielles jadis dévolues à Noureddin Bongo Valentin.

Lire aussi:  [Exclu+] 11/12 cadres politiques bouderaient leurs nominations au HCR

Pour le poète latin Publius Virgilius Maro, dit Virgile, « La faim est mauvaise conseillère ». C’est toujours après avoir rempli son ventre qu’on se rend compte qu’on a mangé les excréments de chauve-souris. 😅😆