Kaspersky Lab est une société privée multinationale spécialisée dans la sécurité des systèmes d’information proposant des antivirus, anti-spyware, anti-spam ainsi que d’autres outils de sécurité. Elle a été fondée en 26 Juin 1997 par Eugène Kaspersky et Natalya Kasperskaya. Eugène Kaspersky est l’actuel PDG du groupe dont le siège est situé à Moscou, en Russie.

Il a été établi que la Russie a le meilleur système d’espionnage numérique au monde. Nombre d’anciens officiers du KGB se sont reconvertis dans la nouvelle économie de marché russe ou dans la politique comme l’impertubable Vladimir Poutine.

Lire aussi:  En pleine guerre, Vladimir Poutine adresse une lettre à la présidence ghanéenne

Tandis que la guerre russo-ukrainienne continue de faire des victimes avec des milliers de déplacés, les Russes font désormais face à des hostilités de la part d’ « Anonymous », un mouvement hacktiviste, se manifestant notamment sur Internet qui promet de hacker les sites institutionnels du pays.

Si les capacités d’autodéfense des Russes sont incontestables, ils pourraient toutefois utiliser l’outil numérique Kaspersky comme arme de guerre pour infiltrer leurs ennemis et les neutraliser.

Lire aussi:  [Politique] Vladimir Poutine «est un tueur» et il «en paiera le prix», déclare Joe Biden.

Il a été prouvé que ce sont les développeurs d’antivirus qui créent le plus de virus que leurs antivirus sont capables de détecter et de neutraliser pour mieux vendre leurs produits. Cela s’applique autant pour les virus informatiques que pour les virus biologiques. Il y a quelques années, les États-Unis l’avaient déjà dénoncé accusant le laboratoire de Kaspersky d’espionnage au niveau étatique.

Lire aussi:  [Football] La Russie exclue de la CDM Qatar 2022 et le Spartak Moscou de la Ligue Europa

En temps de guerre, tous les coups sont permis pour se défendre, mais surtout pour attaquer et mettre l’ennemi hors d’état de nuire. Kaspersky est l’arme numérique parfaite en ce sens que la marque bénéficie d’une notoriété transcontinentale et pourrait servir de canal pour l’infiltration des entités russes au sein des organisations ou dans l’intimité des individus.