Widget de Message Déroulant
           
Communiquez sur Funny Gabon à partir de 10.000 FCFA. WhatsApp : +241 74 31 61 14

L’Algérie cherche à renforcer sa position de fournisseur de gaz au vieux continent, à l’heure où les européens s’inquiètent des répercussions de la crise ukrainienne sur la livraison du gaz russe.

Le géant public des hydrocarbures Sonatrach est prêt à fournir davantage de gaz à l’Europe en cas de baisse des exportations russes. Ce gaz sera éventuellement acheminé notamment via le gazoduc Transmed reliant l’Algérie à l’Italie via la Tunisie.

Lire aussi:  Saint-Valentin 2021: La vente des cristaux de menthe en hausse de 46%

La société publique algérienne est disposée à soutenir « ses partenaires de long terme en cas de situations difficiles » et donc sa disposition à transporter plus de gaz naturel ou liquéfié vers l’Europe, annonce le patron de Sonatrach, Toufik Hakkar.

Ces déclarations faites dimanche au quotidien algérien Liberté conditionnent cependant cette offre à la disponibilité de volumes excédées « après satisfaction du marché nationale » et des « partenaires étrangers », ajoute le PDG algérien.

Lire aussi:  Le Gabon condamné en Suisse pour des factures impayées et risque ses parts dans la filiale TotalEnergies

Selon lui, le gazoduc Transmed pourrait servir à augmenter les approvisionnements du marché européen. Ce gazoduc peut transporter jusqu’à 32 milliards de m³ par an, une capacité quatre fois plus grande que celle du gazoduc Medgaz qui alimente l’Espagne. Transmed exporte actuellement un maximum de 22 milliards de m³, une capacité qui pourrait être donc augmentée de 10 milliards de m³ supplémentaires.

Mais selon plusieurs experts, l’Algérie ne pourrait pas à elle seule compenser une baisse d’approvisionnement de gaz russe surtout à court terme. « Au grand maximum, elle pourrait fournir à l’Union européenne 2 ou 3 milliards de m3 de plus », estime Abdelmajid Attar, l’ancien ministre algérien de l’Énergie, rapporte l’AFP.

Lire aussi:  Économie: Les banques chinoises classent le Gabon «pays à risque»

Une réunion extraordinaire du Conseil des ministres européens en charge de l’Énergie doit se tenir ce lundi à Bruxelles, alors que plusieurs pays européens dépendent fortement de la Russie pour leurs importations de gaz.

© RFI Afrique


En savoir plus sur Funny Gabon

Subscribe to get the latest posts sent to your email.