Le gouvernement gabonais a réquisitionné l’armée pour nettoyer Libreville et ses environs. « Clean Africa, la société chargée de ramasser les ordures et de rendre la ville propre est essoufflée », a annoncé Radio France Internationale (RFI). Seulement, beaucoup d’agents des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) sont réfractaires à ces nouvelles fonctions. Une option aurait donc été trouvée pour décharger les « boudeurs » de cette tâche pour faire valoir leur savoir-faire en terre étrangère, en Ukraine.

Pas assez d’équipements et surtout pas assez de budget, Clean Africa n’en peut plus de l’insalubrité du Grand Libreville. Le samedi 19 février dernier, policiers, gendarmes et gardes républicains étaient présents dans les rues pour balayer et curer les caniveaux. Ils ont reçu la visite des ministres de l’Intérieur et de la Défense venus s’assurer de l’effectivité du service.

Lire aussi:  Mille francs sinon confiscation du permis de conduire : les agents hors-la-loi.

Malheureusement, certains FDS se retrouvent au service nettoyage malgré eux. « On va encore faire comment », a réagit l’un des agents de la Garde Républicaine qui poussait la brouette d’ordures. « Normalement, c’est le travail des prisonniers condamnés aux travaux d’intérêt général [TIG], pas pour nous », se plaignait un policier à sa classe, assis sur le trottoir à même le sol.

Lire aussi:  [Vidéos] Voici les assassins de nos compatriotes en pleine action — Exclusif

Devant les jérémiades des agents rapportées à son service, un cadre de l’administration militaire est rentré dans une colère verte. « Il faut bien qu’ils servent à quelque-chose. Nous sommes en sureffectif et beaucoup passent leur temps dans les bistrots à côté au lieu d’être sur leur lieu de travail. Ce n’est pas pour ça qu’on les paie », aurait-il laisser entendre d’après notre source.

« S’ils ne veulent pas ramasser les ordures, qu’ils aillent aider l’Ukraine dans les opérations de maintien de la paix, puis que beaucoup ont été renvoyés de Centrafrique », aurait-il poursuivi sur un ton sarcastique. Rappelons que certains militaires gabonais passent des journées entières au poste à faire les commissions pour leurs supérieurs hiérarchiques lorsque qu’ils ne glandent pas. Ce qui favorise d’ailleurs l’absentéisme au sein de la corporation.

Lire aussi:  Le Capitaine Apollinaire Mapangou, violait ses 3 belles-filles depuis 2014 sans être inquiété

Les agents des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) mécontents de leur affectation dans l’assainissement de la ville sont-ils aptes à aller combattre aux côtés de l’Ukraine contre la Russie ? Les intéressés peuvent adresser une correspondances aux Ministères de la Défense et de l’Interieur pour manifester leur intérêt.