Ce lundi 14 février 2022, l’Agence Global Investment Trading de Bonapriso-Douala, entreprise promotrice du produit financier « Liyeplimal », cryptomonnaie internationale créée par Parfait Emile Simb, était prise d’assaut par un groupe de personnes se réclamant être des souscripteurs.

Ces derniers réclamaient le versement de leurs ristournes provenant de leurs placements effectués au sein du groupe Global Investment Trading, à travers « Liyeplimal ». Dans l’impossibilité de percevoir leur dû depuis plusieurs mois, les présumés souscripteurs ont par conséquent manifesté leur mécontentement dans le but de se faire payer régulièrement, conformément aux engagements contractuels pris par Global Investment Trading.

Dans un communiqué du 6 septembre 2021, Émile Parfait Simb limitait déjà les services de retraits d’argent : « considérant le grand flux des demandes de retrait dû à l’augmentation exponentielle de nos membres au quotidien, nous avons le plaisir de vous informer que les demandes de retraits s’arrêteront désormais à partir du 20 de chaque mois à 12 h 00 GMT, et les paiements se feront du 24 au 30 du même mois », avertissait le promoteur.

Lire aussi:  Le bitcoin chute en bourse après un tweet d'Elon Musk

Dans le même ordre d’idées, le Président directeur général de Global Investment Trading fixait, par le même, certaines limites de retrait et des transferts basés sur les packs les plus élevés « en raison du nombre croissant des arnaqueurs et hackers dans le réseau Liyeplimal, et dans le souci de pérenniser les activités par la sécurisation des transactions », ajoutait le promoteur.

Lire aussi:  Arnaque pyramidale : quand Yves Mapakou posait les jalons du système Ponzi au Gabon

Cette limitation des retraits dans le temps et les montants avait provoqué un tollé au sein des souscripteurs. Présumant de « mauvais signes, une tentative d’escroquerie, des manœuvres dilatoires ou un abus de confiance ». Des contractuels contactés font en effet état de dividendes impayés remontant parfois à 36 mois, malhonnêteté des coaches, confusion dans le Limocoin, dysfonctionnements et injustices dans les paiements etc. Pourtant, l’une des clauses contractuelles indiquait le versement à terme échu d’un taux de 5% du placement, ainsi que la garantie de l’investissement, à chaque souscripteur.

Lire aussi:  [Économie] Le Salvador passe officiellement au bitcoin

Que se passe-t-il réellement au sein de la plateforme « Liyeplimal », composée aujourd’hui de 192.500 membres. Dans l’entreprise Global Investment Trading, on parle de « complot fomenté par un lobby mécontent du succès et du rayonnement du jeune homme d’affaires Emile Parfait Simb ».

Le mouvement d’humeur du 16 février 2022 relèverait donc également, d’après l’équipe d’Émile Parfait Simb, d’une « incompréhension ». Global Investment Trading serait entré dans une période transitoire au cours de laquelle, l’homme d’affaires participerait à l’élaboration, aux côtés des pouvoirs publics, d’un cadre réglementaire régissant l’activité des placements en cryptomonnaie. Une justification qui n’a pas du tout convainc les souscripteurs.