À Port-Gentil, le curage des caniveaux a développé des réflexes irresponsables comme la récupération de la boue immonde sortie de ces canalisations, pour diverses utilisations, malgré les conséquences sur la santé.

Des riverains négocient le déversement chez eux de la boue issue du curage des caniveaux pour l’utiliser comme engrais dans les jardins de légumes aux abords des domicile ou comme remblais des maisons en construction.

Lire aussi:  Port-Gentil: les prix du bateau toujours à 35 000 FCFA malgré la levée des restrictions

Cependant, le sable demeure le matériau approprié pour assurer la stabilité des constructions. Utiliser la boue pour boucher les trous des voies sablonneuses est aussi une mauvaise idée, dès lors qu’on répand, avec cette boue, toutes sortes de détritus qui vont encombrer, enlaidir les passages et présenter des dangers pour les riverains, singulièrement pour les enfants qui prennent du plaisir à y organiser toutes sortes de jeux.

Lire aussi:  Expulsée pour l'odeur pestilentielle de ses habits trempés depuis 8 jours

Et la pluie venue, c’est la catastrophe. Ces voies deviennent quasiment impraticables. Les fruits et légumes cultivés avec la boue des caniveaux présentent un risque pour la santé et le cultivateur lui-même est la première personne à être directement exposée.