Cette année, la Société d’Énergie et d’Eau du Gabon (SEEG) compte lancer un audit général sur son fonctionnement opérationnel de ces trois dernières années, a annoncé il ya quelques jours, le Président du Conseil d’Administration (PCA), Egide Boundono Simangoye. C’était lors de la cérémonie d’installation du nouveau directeur général de l’entreprise.

Le premier volet de cette opération sera consacré à trois missions: l’audit sur les ressources humaines et la structure organisationnelle, l’audit sur les achats et les investissements, l’audit sur la facturation et le recouvrement. « Les rapports de ces trois missions obtenus après quelques mois de travaux permettront, non seulement au Conseil d’Administration, mais aussi et surtout à nos hautes autorités d’apprécier le corps actuel de notre entreprise sur ses trois pans générateurs de gisements de progrès et d’économies », a soutenu Egide Boundono Simangoye.

Lire aussi:  Pour Bilie-By-Nze, «les compteurs d'eau de la SEEG tournent même avec le vent», ce qui influe sur les factures

Le PCA a également souligne que le Conseil d’administration a instruit la nouvelle direction générale de mettre en place un programme d’investissement sur les trois prochaines années, y compris l’année 2022. Ce programme devrait permettre la mise à niveau des équipements structurants existant et la promotion des nouveaux investissements d’infrastructures stratégiques tant en capacité de production d’énergie électrique, qu’en capacité de production d’eau potable sur l’ensemble du territoire national.

Lire aussi:  [Tribune] Fonction publique ordurière et anarchie administrative: Où va le Gabon ?

Le 5 janvier dernier, le gouvernement a accordé à la SEEG un nouveau contrat d’une durée de 20 ans. Cette nouvelle convention de concession avec l’État suggère fortement à l’entreprise d’honorer les engagements et les exigences liés à ses prestations.