Le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique, du Transfert de Technologies, de l’Education Nationale, chargé de la Formation Civique a lancé un appel à candidature le 04 février 2022 pour le recrutement des chargés de cours vacataires. Il s’agit de 704 vacataires intervenant en français, mathématiques, anglais et en éducation physique et sportive (EPS) reparti dans plusieurs provinces du Gabon. Cette annonce a été mal reçue par les centaines d’enseignants toujours en attente de régularisation de leur situation administrative.

En effet, le Ministre Patrick Mouguiama-Daouda a annoncé recruter pour le besoin des établissements scolaires du deuxième degré général, des chargés de cours vacataires de toute nationalité, résidents sur le territoire national, dans les disciplines suivantes : Français (138); Mathématiques (325); Anglais (96); Éducation Physique et Sportive (145).

Lire aussi:  Bourses de coopération et traduction de documents, voici la solution clé en main

Malheureusement, derrière cette idée trop mal pensée, se cache une volonté d’entretenir le flou sur la situation administrative des enseignants de la 25ème et 26ème promotion de L’ENS qui attendent toujours à la maison d’être affectés et d’avoir enfin des postes budgétaires au sein de la fonction publique gabonaise.

En optant pour le recrutement des vacataires de toute nationalité qui sous-tend une priorisation de la main-d’œuvre étrangère (comme cela s’est déjà fait par le passé), plutôt que d’embaucher les jeunes gabonais formés à cet effet, le gouvernement, par son Ministère de l’Éducation Nationale vient là d’avouer une énième fois ses limites.

Lire aussi:  Le gouvernement autorise l'ouverture de 393 établissements privés pour sauver la face

Le gouvernement va ainsi brader l’éducation des jeunes compatriotes en recrutant des vacataires sans formation de base et sans connaissance du système éducatif gabonais parce qu’il est incapable d’apporter des solutions aux situations des centaines d’enseignants qu’il a lui-même financé la formation. Quel est le but ultime de tout ceci ? Vacatariser le métier d’enseignant pour défaut de poste budgétaire ?

Lire aussi:  [Insolite] Makaya Gaël a enfin soutenu son Master en Études Anglophones à l'Université Omar Bongo