Lionel Messi, la star de Paris Saint-Germain (PSG) était au Gabon en juillet 2015 où il avait participé à la pose de la première pierre d’un stade de 20 000 places à Port-Gentil censé les matchs de la CAN 2017 qu’organisait le Gabon. Le quatruple ballon d’or d’alors avait été accueillie dans la capitale économique du Gabon, sur fond de polémique, malgré les nombreux supporters.

Sur le site destiné à abriter le stade de Port-Gentil, Ali Bongo Ondimba lui-même, au volant de sa voiture, conduit Lionel Messi, qui lui vole la vedette. Les enfants et les adolescents crient son nom. « La Pulga », comme l’indique son nom, se fait tout petit dans sa culotte jean destroy et son t-shirt blanc. Mais sa présence passionne tous ceux qui ont effectué le déplacement.

Lire aussi:  Gabon: Au Diable l'éducation! Vive la politique!

La star, pas très à l’aise durant les discours électoralistes pavant la voie aux échéances de 2016, est radieux quand Ali Bongo lui passe la truelle pour mettre du ciment et poser sa première pierre du futur stade de Port-Gentil. L’image est très forte de symbole.

Sept (7) années après, à la surprise générale, le stade de Port-Gentil est envahi par de hautes herbes comme ceux de Libreville et d’Oyem. Il abrite désormais les hérissons et sert occasionnellement de repère pour les voyous de la capitale économique.

Lire aussi:  Ali Bongo fait les yeux doux à Boris Johnson pour intégrer le Commonwealth

Le 9 février 2022, France 24 a diffusé un reportage intitulé « Gabon : les infrastructures sportives se détériorent » pour présenter l’état de vétusté des stades qui ont abrité les CAN 2012 et 2017. Le Ministère des Sports, Franck Nguema, a réagit dénonçant un « bashing ».

Quoiqu’il en soit, l’état des stades de Libreville, Port-Gentil et Oyem est à plaindre, à l’exception de celui de Franceville qui est, part ailleurs, le seul stade du Gabon homologué par la FIFA en 2021. Si construire des infrastructures c’est bien, les entretenir c’est encore mieux.

Lire aussi:  Ali Bongo promet d'aller décrocher la lune pour les Gabonais