Kouya Igba Arsène alias DJ Lewis est-il un homme violent? Une folle rumeur sur les réseaux sociaux, a tenté de faire croire que le Disc Jockey ivoirien de coupé-décalé aurait tuméfié le corps de sa femme Djenny. Des audios et photos de la jeune femme sauvagement tabassée par l’artiste, ont émeuté les internautes.

DJ Lewis a-t-il tabassé sa femme Djenny devant les enfants? Dans une vidéo diffusée jeudi 10 février 2022 sur sa page Facebook, l’influenceur ivoirien Juste Crépin Gondo révélait détenir des preuves audios et photos selon lesquelles l’artiste ivoirien DJ Lewis aurait battu sa femme Djenny devant ses enfants et que l’affaire était en cours à la gendarmerie de Bingerville.

« J’aime l’artiste, mais il faut que les langues se délient. Il y a des personnes qui se cachent sous le couvert du fait que ce sont des stars pour cacher leur sale comportement et avoir des attitudes de lâche. Parce que ça, c’est être lâche », a dénoncé le blogueur Juste Crépin.

Lire aussi:  Grand P, l'artiste qui chante pour les oiseaux, sera au Gabon ce 26 février

Sur les images présentées par l’influenceur, l’on a vu le corps de la jeune femme tacheté par endroit de bleus notamment au visage, aux bras, à la jambe et elle se retrouve même avec la levre inférieure coupée.

« La dernière fois, c’était devant les enfants. Mon fils a dit ‹ Papa arrête, papa arrête ›. Il était en train de me brutaliser devant l’enfant, tourner mes mains dans mon dos. L’enfant était en train de le taper. J’ai compris que si je ne quitte pas dans ça, mes enfants vont penser que la violence est normale quand ils vont grandir. Et ils iront faire pareil à d’autres filles », a fait savoir Djenny, la compagne de l’auteur du tube à succès « Apoutchou », dans l’un des audios qui lui sont attribués, abondamment partagés sur la toile.

Lire aussi:  Mort d'Oke-Metoule par noyade, la police couvre ses éléments


Et pourtant, informe un journaliste membre d’un réseau de lutte contre les violences faites aux femmes, il n’en est rien. « Faux. Il est 00 heures 53 [ce jeudi nuit, ndlr]. On vient de chez lui [Dj Lewis, ndlr], à Abata (…). Il n’a pas porté main à la bonne dame, à plus forte raison, défiguré son visage. La photo qui a circulé sur internet date de 2018. Un petit problème de couple, affaire de portable. En ce moment où j’écris, il est à la maison en compagnie de son épouse et ses enfants », a-t-il démenti.

Lire aussi:  [Interview] « Deviergée à 15 ans, je n'ai jamais été cavée. », dixit Creol, la waka waka en chef.

Bien que les photos soient sorties de leur contexte, leur authenticité est avérée et quelle qu’en soit la période où ces images ont été prises, une chose est sûre : DJ Lewis a déjà battu sa femme. Comme le dit l’adage, « qui a bu, boira ». À beau chasser le naturel, il revient au galop. Finalement, c’est l’artiste camerounais Maalhox qui avait raison : « On ne met pas le cœur là où les gens mettent le b@ng@l@ ».