En aout 2018, alors en séjour à Libreville pour un concert populaire, l’artiste franco-congolais Dadju a fait une déclaration tonitruante qui a révolté les acteurs culturels gabonais. Retour sur un fait historique bouleversant dans la sphère musicale gabonaise.

Le Prince Dadj‘, en séjour au Gabon pour un concert grand public, avait tenu des propos peu flatteur à l’entrée des acteurs culturels gabanais. Nonobstant cet affront à demi-teinte, son concert a été maintenu et a reçu un main de foule, la gent féminine en majorité.

Lire aussi:  Challenge Shan'L vs Creol: Les Fantastiks atomisent littéralement les Kindas Soldiers peu engagés au front

« Je n’ai jamais écouté la musique gabonaise et je ne connais aucun artiste gabonais », a lancé Dadju en conférence de presse la veille de son concert à Libreville. Une sortie très critiquée au sein de l’opinion pour son impertinence et son insolence à l’endroit de toute une nation.

C’était la deuxième fois que Dadju venait en concert au Gabon. Pour un pays qui lui a démontré son hospitalité, il est des propos qu’il vaut mieux ne pas tenir en public.

Lire aussi:  Entre Le Flow du Sud et Ndo Man, ça tire à balles réelles — La doc.