À Dakar, les footballeurs sénégalais, vainqueurs de la Coupe d’Afrique des Nations pour la première fois de l’histoire, ont été accueillis en héros nationaux. Des milliers de personnes dans le pays portaient les maillots de l’équipe nationale. Mais cette fête a provoqué plusieurs morts et des centaines de blessés dans cette effervescence.

En effet, pas mois de 5 morts ont été annoncés par la presse sénégalaise. Dimanche, à Guinguineo, un accident a fait 2 morts lorsque les Sénégalais jubilaient. A Thiès, un jeune a succombé à une crise cardiaque après le penalty de la victoire de Sadio Mané. À Dahra Djoloff, un garçon de 14 ans, élève en classe de 6e, a été fauché par un véhicule 4×4, alors qu’à Matam, un jeune a perdu la vie et 10 blessés, dont 4 graves, ont été recensés après qu’un minibus s’est renversé.

Lire aussi:  Voici le secret de Gabaski, le 2e gardien égyptien, aux tirs au but

À Dakar, il y a des centaines de blessés, dont certains graves, lors de la célébration de cette victoire historique. D’après le journal Source A, le bilan provisoire fait état de 246 blessés.

Cette célébration intervient dans un contexte sanitaire très sensible avec un risque élevé de contagion à la Covid 19. Les organes de santé prévoient une hausse du nombre de cas de contamination journalier de 250% au regard du non-respect des mesures barrières. « Jubiler d’abord, mourir après », tel semble le slogan des insoucieux qui réalise pas les conséquences de leur entêtement.

Lire aussi:  CAN 2021: Un prestataire arrache ses micros pour un impayé de 35 000 XAF