Depuis dimanche 06 février, le prix du pain a été revu à la hausse passant de 125 à 150 francs CFA. En cause, l’inflation du prix de la farine … importée d’Europe, le Gabon ne produisant pas le blé. Un coup dur pour le Gabonais lambda qui étaientt habitué à acheter 4 pains à 500 francs CFA.

Le prix du pain a augmenté au Gabon. Il coûte désormais 150 francs CFA. Pour justifier ce nouveau barème de prix, les boulangers évoquent l’augmentation du coût de la farine et des taxes douanières pour faire rentrer la matière première sur le territoire gabonais.

Lire aussi:  [Économie] Un paquet de sucre vendu à 2500F et une boîte sardine à 1000F à Mimongo à cause du mauvais état de la route

Autre raison évoquée, le coût du carburant permettant de livrer le pain qui, lui aussi, ne facilite pas les choses. En plein crise sanitaire qui sous-tend une crise financière, il est inconcevable que les populations déjà fragilisées financièrement soient davantage écaillées.

Certains épiciers ont même trouver l’astuce pour faire avaler la pilule aux consommateurs sans broncher. Ils vendent désormais des courtes baguettes de pain à 75 francs, soit 2 à 150 francs. Cela n’apporte pas de solution au problème du consommateur déjà appauvri par la crise.

Lire aussi:  [Politique] Vladimir Poutine «est un tueur» et il «en paiera le prix», déclare Joe Biden.

Au Gabon, on assiste depuis plusieurs mois à une flambée des prix des produits de première nécessité. Par exemple, le bidon d’huile de 5 litres produit localement est passé de 4 500 francs CFA à 7 000 francs sans raison apparente. Même le test PCR VIP est passé de 20 000 FCFA à 50 000 francs CFA. Chacun essaie de se sucrer sur la classe prolétarienne du mieux qu’il peut.

Rappelons qu’en 2018, c’est la hausse du prix du pain qui avait mis le feu aux poudres au Soudan. Les populations avaient initié une grande contestation dans le pays dirigé d’une main de fer par Omar El-Béchir, au pouvoir de 1989 à 2019.

Lire aussi:  [Économie] Le prix du pain et de la Régab directement impacté par le conflit russo-ukrainien

Alors qu’on se rapproche chaque jour un peu plus vers 2025 pour vivre l’émergence tant chantée, les populations sont surpris par le cours des évènements qui les amènent désormais à concevoir l’avenir avec méfiance. Jusqu’à quand cela va-t-il perdurer ?