Ce samedi 5 février 2022, le Cameroun rencontrait le Burkina-Faso au stade Amhadou Ahidjo de Yaoundé pour disputer le match de la 3e place. Avec une équipe remaniée à plus de 90%, Toni Conceiçao est passé à côté de la peur de sa vie. Fort heureusement, des changements majeurs effectués à la seconde période ont permis au Cameroun de faire une remontada en 18 minutes et de gagner le match (3 – 5) aux tirs au but grâce à un doublé du capitaine Vincent Aboubakar dans le temps réglementaire.

Le sélectionneur camerounais Toni Conceiçao a surpris les professionnels de football ce samedi en alignant 10 remplaçants sur la feuille de match pour affronter un Burkina-Faso aguerri en 4-2-3-1. Affaiblis au niveau tactique corroboré par une entame timide, les Camerounais vont concéder un premier but à la 24e minute (Steeve Yago) et vont aller en pause sur un score de 2 – 0 avec un but d’André Onana contre son camp (csc).

Lire aussi:  Les Pharaons domptent les Lions et les renvoient dans la tanière

De retour des vestiaires, Djibril Cheick Ouattara va marquer le troisième but pour les Étalons à la 49e minute. Le jeu semble déjà plié pour les hommes de Kamou Malo qui vont réduire l’intensité dans les tentatives offensives. Mais le sort va décider autrement, au grand désarroi des Burkinabés.

Le franco-camerounais Stéphane Bahoken va marquer le premier but camerounais à la 72e minute. Une réduction de score qui va raviver l’espoir des Lions Indomptables. Rentré à la 46e minute, Vincent Aboubakar va inscrire le deuxième et le troisième but respectivement à la 85e et à la 87e minute. Un doublé en 2 minutes qui va permettre au Cameroun de revenir au score. 3 – 3 à la fin du temps réglementaire. Incroyable !

Lire aussi:  CAN 2021 : une célébration suicidaire fait 5 morts et 246 blessés à Dakar

Sans prolongation, les deux sélections vont passer à la fatidique séance de tirs aux buts. Vincent Aboubakar, Nicolas Brice Moumi Ngamaleu, Karl Toko-Ekambi, Pierre Kunde Malong et Ambroise Oyongo Bitolo vont tous réussir leur tirs devant le troisième gardien burkinabé hésitant et peu rassurant. De l’autre côté, Ibrahim Blati Touré va voir son tir arrêté par André Onana. Résultat : 3 à 5 en faveur de la sélection camerounais.

Lire aussi:  Voici le secret de Gabaski, le 2e gardien égyptien, aux tirs au but

Grâce à une impressionnante remontada en 18 minutes seulement, les Lions Indomptables décrochent la troisième place à défaut de la première. Impossible n’est pas Camerounais. On s’en souviendra toujours.