L’influenceur buzzmatique ivoirien Camille Makosso fait actuellement l’objet de nombreux appels au boycott sur la toile. Ses compatriotes lui reproche notamment de s’être rangé du côté du Cameroun alors que les deux pays sont en rivalité depuis l’élimination de la Côte d’Ivoire de la CAN 2021.

Camille Makosso, le pasteur ivoirien hors registre est sous les feux des critiques les plus acerbes. On lui reproche d’avoir pris le parti de Cameroun dans la guéguerre qui engage les deux pays sur la toile. Dans cette rivalité effrénée, il a perdu plus d’un million de fans sur sa page Facebook certifiée en quelques heures. Laquelle page fait désormais l’objet de restrictions de la part de Facebook pour « non-respect des standards de communauté en matière de discours haineux ».

Les Ivoiriens et les Camerounais entretiennent des rapports houleux depuis plusieurs années déjà. Cet antagonisme a atteint son paroxysme pendant la 33e édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) au Cameroun avec l’élimination de la Côte d’Ivoire par l’Égypte en 8e de finale au stade omnisports de Douala.

Lire aussi:  Camille Makosso supplie Koffi Olomidé d'inviter Creol à son concert à Paris

Le 26 janvier dernier, la sélection ivoirienne a joué contre deux (2) adversaires: l’équipe égyptienne et les supporters camerounais. En effet, le public camerounais a passé la majeure partie du temps à huer les joueurs ivoiriens sur chaque action de but. Les supporters camerounais supportaient l’Égypte et le montraient bien. Après l’élimination de la Côte d’Ivoire à la fatidique séance de tirs au but, les hostilités ont été officiellement lancées.

Lire aussi:  Creol: « Le Général Makosso c'est mon genre d'homme. Il est craquant. »

Alors qu’Ivoiriens et Camerounais s’entredéchirent sur la toile par des publications interposées, Camille Makosso, Ivoirien de nationalité, s’est vêtu d’un maillot de l’équipe du Cameroun et a posé avec Samuel Eto’o. Un comportement considéré par beaucoup comme de la traîtrise. Il n’en fallait pas plus pour s’attirer les foudres des Ivoiriens.

Ses trois (3) pages dont la certifiée sont boycottées et signalées en masse pour « discours haineux ». Camille Makosso accuse principalement Hayek Hassan, un ressortissant libanais installé en Côte d’Ivoire depuis plusieurs années, d’inciter les internautes ivoiriens à se liguer contre lui. Il lui a adressé un message très cru dans l’un de ses directs pour calmer ses ardeurs.

Lire aussi:  [Enquête] Creol enceinte, mais qui en est vraiment l'auteur ?

Tandis que les Ivoiriens se désabonnement des pages Facebook du pasteur polémiste le plus controversé au monde, les Camerounais, eux, s’abonnent en signe de reconnaissance pour compenser la perte. Toutefois, les intentions des internautes ivoiriens demeurent inchangées : faire supprimer les pages de Camille Makosso de Facebook, la page certifiée prioritairement.