La majorité des joueurs de la sélection guinéenne, le Syli National, n’a pas daigné faire le déplacement en Guinée, après leur élimination en 8e de finale de la 33e édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) devant la Gambie.

Selon la presse guinéenne, seuls quatre joueurs, tous évoluant à domicile, sont rentrés à Conakry. Il s’agit des pensionnaires de Horoya : Morlaye Sylla, Fodé Camara, Moussa Camara, ainsi que Gaoussou Siby qui évolue avec Wakriya.

Lire aussi:  CHAN 2020: La Guinée dompte les Lions à domicile dans leur tanière

Le nouveau président de transition en Guinée, le colonel Mamadi Doumbouya, n’a pas apprécié ce manque de respect des joueurs évoluant en Europe et menace déjà de faire une révolution dans le « Syli National ».

« Le Conseil a été informé du retour du Sily national tôt ce matin. Le Président de la Transition a déploré que la délégation guinéenne soit revenue au pays avec seulement trois joueurs. Il a instruit le ministre des sports de réfléchir à une meilleure organisation des sports et particulièrement du Football avec la détection, la prise en charge et la formation des jeunes talents dans notre pays », a indiqué le ministre porte-parole du gouvernement guinéen, Ousmane Gaoual Diallo.

Lire aussi:  «Sortez-nous de l'Afrique» quand les Aigles de Carthage crient leur désespoir

Pour rappel, le colonel Mamadi Doumbouya, avait menacé les joueurs de ramener la coupe à la maison ou de rembourser l’argent investi sur eux en cas de mauvaise prestations à la CAN. Alors que tous les internationaux sont rentrés en club faire des au revoir au président, les quatre joueurs locaux qui sont rentrés au pays sont en attente d’être fixés sur leur sort.

Lire aussi:  Le Gabon lourdement sanctionné pour avoir violé les Règlements et Directives de la CAF