À 2 jours de la rencontre entre les Comores et le Cameroun en 1/8 finale, 12 joueurs comoriens ont été déclarés positifs au Covid 19 dont 2 gardiens, le 3e étant déjà blessé. Les nouveaux tests réalisés ce matin avant la rencontre de ce soir ont déclaré négatif Ali Ahamada, l’un des gardiens. Malheureusement, la Confédération Africaine de Football (CAF) a changé son protocole sanitaire donc les Comores affronteront le Cameroun sans gardien de buts, sauf dérogation spéciale.

On aura tout vu et tout entendu dans cette trente-troisième (33e) édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de Football au Cameroun. Au début de la CAN, un joueur positif devait s’isoler et pouvait être testé toutes les 48 heures. Si négatif, il sortait de l’isolement et devait juste faire un test cardiaque avant le match.

Lire aussi:  [Sport] Dallian Toung Allogho dans les buts contre la RDC et l'Angola: doit-on apprêter nos mouchoirs ?

Depuis hier à 17 heures, l’organe médical de la CAF a changé les règles d’usage et imposé un protocole. Les sélections encore en lice ont été informées par mail. Il faut désormais 5 jours de confinement en cas de test positif et ce n’est plus possible de réintégrer le groupe en cas de test négatif 48 heures après.

Lire aussi:  Le Gabon lourdement sanctionné pour avoir violé les Règlements et Directives de la CAF

La Confédération Africaine de Football a donc changé les règles sanitaires en pleine compétition, et les Comores se retrouvent piégés dans ce cercle vicieux. Ils ne peuvent pas aligner de gardien de buts ce soir alors que les Tunisiens ont bénéficié d’une dérogation hier.

Il faut noter que cette situation handicape la sélection comorienne et avantage l’équipe du Cameroun déjà favorite dans ce duel. « Impossible n’est pas Camerounais », dit-on communément. On sent que cette CAN va finir au tribunal. Le monde entier en rigole même. 😅😂

Lire aussi:  La CAN Cameroun 2022 pourrait être annulée à cause du Covid 19