Les décisions arbitrales de l’officiel marocain Redouane Jiyed sont des plus controversées de cette 33e édition de la Coupe d’Afrique des Nations de football. Même les plus éminents consultants sportifs s’accordent à dire qu’il a fait une prestation exécrable lors du match Burkina Faso – Gabon ce 23 janvier à Limbé. Un match qui s’est soldé par la défaite de la sélection gabonaise aux tirs au buts (TAB).

En effet, entre réactions épidermiques et distribution « automatique » de cartons, Jiyed fait surtout parler de lui pour avoir sifflé un hors-jeu sur l’action d’Aaron Salem Boupendza en fin de jeu alors qu’il était dans sa propre moitié de terrain au moment du départ du ballon. Peut-on être hors-jeu dans son propre camp? Voici ce que dit la loi 11 du football de l’International Football Association Board (IFAB).

Lire aussi:  Toute honte bue, Lemina annonce quitter les Panthères pour toujours

La loi 11 de l’IFAB est claire sur cette question. Un joueur n’est pas hors-jeu s’il est « dans sa propre moitié de terrain ou à égalité avec l’avant-dernier adversaire ou à égalité avec les deux derniers adversaires ». En d’autres termes, pour être hors-jeu, le receveur doit être dans la moitié de terrain adverse. S’il est dans son propre camp, il ne peut pas être hors-jeu. En sifflant ce hors-jeu sur la position de Boupendza au mépris des règles, l’arbitre Redouane Jiyed a réduit les chances du Gabon de remporter ce match les condamnant à la fatidique séance de tirs au but.

Lire aussi:  Arbitrage CAN 2021: Redouane Jiyed 🇲🇦 pire que Janny Sikazwe 🇿🇲 ?

Il faut préciser qu’il faut que le receveur, ici Aaron Boupendza, dépasse la ligne médiane pour être considéré dans l’autre camp. S’il ne fait que la toucher sans la dépasser alors il est dans son camp, donc pas hors-jeu. On peut ainsi dire que la ligne médiane appartient aux 2 équipes, mais pas en même temps. Plus justement, elle appartient à l’équipe qui a la possession du ballon et dans le cas d’espèce, le Gabon.

Lire aussi:  [Sport] Faute d'argent, Franck Nguema annule les matchs des Panthères prévus en mars 2022

Au regard de la myriade de décisions arbitrales ligitieuses contre l’équipe du Gabon sans l’intervention de l’assistance vidéo en 4 rencontres haletantes, nous sommes tentés de savoir si l’Assistance Vidéo à l’Arbitrage (VAR) a été interdite pour les matches du Gabon.