L’international gabonais Mario Lemina, écarté de la sélection nationale pour des problèmes médicaux fallacieux, a joué ce dimanche 23 janvier lors du match à l’extérieur contre Metz.

Alors que les médecins de la Confédération Africaine de Football (CAF) évoquaient d’abord des « lesions cardiaques », puis des « résidus Covid » pour lui et son coéquipier Pierre-Émerick Aubameyang, la Fédération Gabonaise de Football (Fégafoot) a pris la décision de remettre les 2 joueurs à la disposition de leurs clubs respectifs pour des « examens approfondis », rapporte le communiqué de presse.

Lire aussi:  Communiqué de l'Union Gabonaise de la Presse Sportive (UGPS)

Après le bilan de santé dont les résultats sont contradictoires au diagnostic fantaisiste de l’équipe médicale de la CAF, Mario Lemina a réintégré son groupe avec l’OGC Nice. Le sélectionneur Christophe Galtier l’a même aligné sur la feuille de match en tant que remplaçant pour une observation. Il est rentré à la 84e minute en remplacement de l’international algérien Hicham Boudaoui.

Lire aussi:  Toute honte bue, Lemina annonce quitter les Panthères pour toujours

Un nouveau fait qui corrobore une fois de plus les soupçons sur la possible manipulation des résultats des tests Covid 19 réalisés lors de cette 33e Coupe d’Afrique des Nations (CAN). Alors que les Comores affronte le Cameroun, pays organisateur, ce lundi 24 janvier, plus de la moitié de l’équipe est déclarée positive au Covid 19 y compris les deux gardiens et l’entraîneur principal.

Lire aussi:  [Urgent] Le domicile de Mario Lemina cambriolé ce dimanche