Aubameyang, le fils prodige de Minvoul n’est plus le capitaine d’Arsenal depuis un peu plus de 2 mois. Mikel Arteta, son entraîneur, lui reproche d’être indiscipliné. Venu plutôt en sélection pour disputer la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), il est remis à la disposition de son club avant la fin de la compétition sans avoir jouer même un seul match.

En effet, de l’Angleterre au Gabon, Pierre-Émerick Aubameyang est connu comme un noceur. C’est un secret de polichinelle. La nuit tombée, il revêt sa veste de tombeur pour aller enflammer les boites de nuit londoniennes en souvenir aux snack-bars du quartier Louis à Libreville. Il lui arrive même de manquer une séance d’entraînement ou de venir en retard à un match.

Ses justifications sont déjà bien connues. Lorsque ce ne sont pas les embouteillages, c’est sa mère qui est malade et qu’il a dû aller rendre visite. Un sacré malin ce PEA. Cette technique a fait ses preuves jusqu’à ce qu’Arteta se rende compte de son manège et décide de sévir.

Le 14 mars 2021, il arrive en retard au stade alors qu’Arsenal devait affronter Tottenham. Il évoque les bouchons, soutenus par des vidéos, mais la mayonnaise ne prend plus. Il aurait dû se mettre en route plus tôt. Arteta l’écarte durant tout le match. On pouvait lire la colère sur son visage.

Lire aussi:  Aubameyang pas du tout concerné par ce qui se passe au Gabon, au Nigeria, si — Notre analyse

Le 11 décembre 2021, Mikel Arteta l’écarte à nouveau du groupe d’Arsenal pour la réception de Southampton en Premier League à cause d’une « violation disciplinaire ». En effet, l’international gabonais s’était absenté avec l’accord du club pour aller rendre visite à sa mère malade à Laval, en France. Malheureusement, Aubameyang a prolongé son séjour sans aviser le sélectionneur. À son retour, il écope d’une pluie de sanctions disciplinaires et perd même son capitanat. C’est le début la descente aux enfers pour Aubameyang.

Puisqu’il ne s’entraînait plus avec ses coéquipiers et n’était plus d’une grande utilité pour le club, il a été libéré plutôt pour rejoindre la sélection gabonaise pour disputer la CAN 2021 au Cameroun. Pour la mise au vert de l’équipe, la Fédération Gabonaise de Football a choisi Dubaï. Là-bas, les Panthères ont affronté le Burkina-Faso le 02 janvier et se sont inclinés 3 – 0 avant de faire un match nul 1 – 1 contre la Mauritanie deux jours plus tard.

Lire aussi:  Le but de Pedri est attribué à Aubameyang qui finit avec un triplé

Alors qu’ils avaient quartier libre avant de rallier Yaoundé le lendemain, Aubameyang et ses coéquipiers sont aller s’enivrer dans les boites de nuits de Dubaï chopant au passage le Covid 19. Testés positifs le 06 janvier 2022, Pierre-Émerick Aubameyang et Mario Lemina ont été placés en isolement et n’ont pas pu jouer le premier match contre l’Archipel des Comores.

Testés négatifs le 12 janvier, ils espéraient quand-même disputer le deuxième match contre le Ghana, mais les médecins de la Confédération Africaine de Football (CAF) annoncent que leurs Imageries par Résonance Magnétique (IRMs) présentent des « résidus de Covid ». Le sélectionneur, Patrice Neveu préfère ne pas prendre de risque.

Alors que les idées noires commencent à assaillir les deux stars gabonaises du ballon rond, ils vont se dérober avec Willy Aubameyang, l’intendant adjoint de l’équipe pendant que les autres joueurs sont à l’entraînement pour aller picoler, histoire d’oublier un peu les soucis naissants. Trop lancés dans l’ambiance yaoundéenne, ce n’est qu’aux aurores qu’ils vont rentrer à l’hôtel Star Land en galante compagnie. À l’heure là où le piment est moins cher au Cameroun, qui va encore se négliger ?

Lire aussi:  Barça-Naples: Aubameyang noté 3,5/10 pour sa première titularisation par Befoot

Informé de l’escapade nocturne de deux de ses hommes, Patrice Neveu va mettre de l’ordre dans les rangs. Il va consulter Alain Pierre Mounguengui, Président de la Fédération Gabonaise de Football (Fégafoot) qui va prendre conseil auprès de Franck Nguema, Ministre des Sports. La suite on la connait déjà. Aubameyang et Lemina vont être remis à la disposition de leurs clubs respectifs « pour y subir des examens approfondis », annonce le communiqué officiel de la Fégafoot dissimulant ainsi la vraie raison de ce renvoi.

Si pour Mario Lemina sa place est assurée à l’OGC Nice, ce n’est malheureusement pas le cas pour Pierre-Émerick Aubameyang qui va devoir aller s’isoler en Angleterre en attendant qu’un club veuille bien de lui au prochain Mercato. Avec ce nouveau scandale, Arteta aura un raison supplémentaire de l’isoler davantage du groupe. Le sang de l’iguane !