Au Cameroun, alors que la province du Sud-Ouest accueillait ce mercredi après-midi 12 janvier ces premiers matchs de la CAN à Limbe, le chef-lieu de province Buea, a connu ce matin une importante fusillade. Il y aurait deux morts civils et plusieurs blessés dont un grave.

Selon des habitants de Buea, d’importants échanges de coups de feu ont commencé vers 7h du matin sur la route entre les quartiers de Molyko et de Muea. Ils ont duré environ 1h et ont été entendus dans les quartiers environnants.

Lire aussi:  CAN 2021: Pronostics Sénégal - Égypte (finale)

Cette route est située non loin du stade de Molyko, qui sert de site d’entraînement aux équipes du groupe F de la CAN.

Les Aigles du Mali, qui préparaient sur ce terrain leur entrée en matière de l’après-midi contre la Tunisie, ont dû interrompre leur séance.

Les autorités n’ont pas communiqué sur cet accrochage, et n’ont pas répondu à nos sollicitations.

Lire aussi:  CAN 2021: Un prestataire arrache ses micros pour un impayé de 35 000 XAF

Cette fusillade a vraisemblablement opposé des membres des forces de sécurité, déployées en nombre durant la compétition, et des combattants séparatistes.

Certains groupes de miliciens avaient menacé d’agir contre le tournoi pour dénoncer la situation dans les régions anglophones.

Leur stratégie serait de troubler l’engouement pour le football, un des rares sujets rassembleurs entre anglophones et francophones.

Lire aussi:  Tunisie-Mali: L'arbitre siffle la fin 2 fois avant la fin et donne 1 carton rouge sévère

© RFI