Ce mercredi 12 janvier 2022, à 14H 00 s’est tenu au Stade Omnisports de Limbé la première rencontre du Groupe F entre la Tunisie et le Mali. Un penalty pour les camps dont un — celui du Mali — converti en but. Le match s’est terminé sur une note négative. L’arbitre Janny Sikazwe a sifflé la fin match deux fois avant la fin du temps réglementaire.

Victoire dans la confusion pour le Mali

C’est incroyable mais le match est bien fini alors que l’arbitre Janny Sikazwe a donné 3 coups de sifflet avant que les 90 minutes soient écoulées ! Le chronomètre affichait exactement 85 minutes. Les Tunisiens protestent tant qu’ils peuvent mais le Mali s’impose bien 1-0 grâce au penalty transformé par Ibrahima Koné (48e) dans ce groupe F.

Lire aussi:  Ghana 0 - 1 Comores, André Ayew prend un carton rouge

Le Mali à 10

Carton rouge à la 88e minutes ! L’attaquant El Bilal Touré est expulsé. Le Rémois met une vilaine semelle sur la cheville droite de Bronn dans le rond central et laisse ses partenaires en infériorité numérique. Le carton rouge est jugé trop sévère au regard de l’intention du Malien. L’arbitre va donc consulter l’assistance vidéo, son écran de contrôle et valide bien le carton rouge pour Touré.

L’arbitre zambien perd la tête

Janny Sikazwe siffle encore la fin du match alors qu’il reste 15 secondes dans le temps réglementaire plus le temps additionnel que son assistant allait annoncé ! Cette fois, il reste carré sur sa décision et quitte le stade avec ses deux assistants mais le staff tunisien proteste toujours.

Lire aussi:  Éliminés, les joueurs guinéens fuient en Europe, Mamadi Doumbouya menace

Une reprise forcée mais refusée par la Tunisie

À la suite de quelques minutes de tergiversations alors que les deux sélections avaient déjà regagné les vestiaires, la décision a été prise de reprendre le match. Les Aigles du Mali ont refait leur entrée sur pelouse d’Olembé. Les Aigles de Carthage, eux, ont refusé de reprendre le match alors que c’était l’inverse qui était prévisible.

Les antécédents fâcheux de l’arbitre Janny Sikazwe

Le 20 novembre 2018, l’abrite Zambien Janny Sikazwe a été suspendu provisoirement par le comité de discipline de la CAF à la suite de la demi-finale retour entre l’Espérance Sportive de Tunis et le Clube Desportivo Primeiro de Agosto (4-2) joué le 23 octobre 2018 après une erreur arbitrale en faveur de l’Espérance Sportive de Tunis. Il a été accusé de corruption par le comité de Discipline de la CAF qui ensuite l’avait rétabli.

Lire aussi:  En 18', le Cameroun égalise 3 buts et gagne le match grâce au prodigue Aboubakar

Au regard de l’incident mais surtout de leur refus à reprendre le match, la sélection tunisienne va-t-elle malgré tout porter réclamation à la Confédération Africaine de Football (CAF) ?