L’indéboulonnable Paul Biya, président du Cameroun s’est rendu au stade Olembé ce dimanche 9 janvier où il a prononcé un discours d’ouverture de la Coupe d’Afrique des Nations d’environ 24 secondes avant de s’écrouler à la tribune officielle. Un moment passé sous l’angle mort de certaines caméras.

Ce dimanche 09 janvier marquait l’ouverture de la Coupe d’Afrique des Nations (CAF) et la présence de Paul Biya était très attendue. Il s’est rendu au stade quelques minutes avant la cérémonie d’ouverture à bord d’une limousine décapotable dans un cortège d’environ dix (10) autres véhicules de luxe escortés par vingt-quatre (24) motards. Tout au long du trajet, seule son épouse, la Première Dame Chantal Biya saluait les riverains groupés en badauds aux abords de la route.

Lire aussi:  [Urgent] Vers la disqualification des Panthères du Gabon?

Au stade, Paul Biya a fait le tour du stade (en limousine) avant de s’arrêter devant les troupes des forces de défense et de sécurité. Il a salué le drapeau puis entonné l’hymne national avant de s’installer à la tribune d’honneur aux côtés du président de la Confédération Africaine de Football (CAF), le Sud-Africain Patrice Motsepe.

Lire aussi:  Disqualification éventuelle des Panthères, F. Koula et P. M. Ngoma se déchirent

Trop fatigué pour descendre prononcer son discours au pupitre prévu à cet effet, les membres du protocole lui ont installé un micro devant son siège. Il s’est levé et a dit: « Je déclare ouverte la trente-troisième (33e) édition de la Coupe d’Afrique des Nations — CAN Total Energies 2021 ». Un discours laconique de moins d’une minute qui a marqué le début du plus grand événement sportif du continent.

Lire aussi:  [Vidéo] Paul Biya confirme, en demi-teinte, sa candidature en 2025

Après s’être rassis, Paul Biya s’écroule au pied de son siège à la tribune officielle avant que sa garde rapprochée ne vienne le soulever pour le remettre en place. Un moment filmé tres brièvement et durant tout le match qui a opposé le Cameroun au Burkina-Faso, les cadreurs n’ont plus montré le président camerounais visiblement mal en point.