Réagissant au bras de fer qui oppose désormais le Copil Citoyen et la Colonel Elvire Mbongo-Kama, responsable du Laboratoire Pr Gahouma qui continue de facturer les tests PCR ordinaires à 20 000 FCFA et VIP à 50 000 FCFA malgré la suspension de l’arrêté N°685/PM du 24 décembre 2021 par la Cour Constitutionnelle, le gouvernement a rendu public ce jour une communication qui rappelle le gel des mesures sanitaires rentrées en vigueur le 15 décembre 2021.

Une douche froide pour la Toute-Puissante Mbongo-Kama qui disait défier la Cour Constitutionnelle quelques heures plutôt dans la journée. Espérons que ceux qui ont été facturés depuis le 28 décembre seront remboursés. Voici le communiqué gouvernemental in extenso.

Lire aussi:  «Sortez ma voix de votre téléphone» quand Elvire Mbongo Kama se rend compte de sa bourde

Le 24 décembre 2021, le Gouvernement a pris l’Arrêté n°0685/PM fixant les nouvelles mesures gouvernementales de prévention, de lutte et de riposte contre la propagation de la Covid-19 suite à l’annulation de l’arrêté 0559/PM du 25 novembre 2021 par décision de la Cour Constitutionnelle n° 043/CC du 24 décembre 2021.

Cet Arrêté a fait l’objet d’un recours devant la Cour Constitutionnelle.

Par lettre n°219/PCC du 28 décembre 2021 adressée au Premier Ministre, Chef du Gouvernement, la Cour Constitutionnelle a notifié la suspension de l’application de l’arrêté querellé jusqu’à décision rendue sur ledit recours.

Prenant acte de cette décision et au regard de la flambée épidémique constatée ces derniers jours, le Gouvernement réaffirme le maintien des mesures de prévention, de lutte et de riposte contre la propagation de la Covid-19 applicables avant le 15 décembre 2021, notamment :

  • l’interdiction des rassemblements de plus de 30 personnes ; -le port du masque obligatoire ;
  • le couvre-feu de 21 heures à 5 heures du matin ;
  • l’ouverture des commerces (bars, restaurants, snack-bars) jusqu’à 21 heures avec accès libre pour les personnes vaccinées ou détentrices d’un test PCR négatif d’une validité de 14 jours ;
  • la gratuité du test PCR, à l’exception du test PCR VIP d’un montant de 20.000 francs CFA ;
  • l’obligation d’un test PCR négatif d’une validité de 14 jours et celle de l’autorisation spéciale délivrée par le ministère de l’Intérieur, pour les déplacements à l’intérieur du pays ;
  • l’obligation faite à tout voyageur en provenance de l’étranger de se soumettre à un test PCR payant de 20.000 francs CFA ;
  • la quarantaine obligatoire dans un établissement hôtelier agréé pour une durée de 24 heures pour les personnes non vaccinées en provenance de l’étranger jusqu’à l’obtention des résultats du test ;

  • l’exemption de la quarantaine pour les passagers vaccinés ;
  • la libre circulation des personnes vaccinées au-delà des heures du couvre-feu.
Lire aussi:  Déboutée 2 fois par la Cour, Ossouka s'entête à pourrir la vie des Gabonais

Enfin, face à l’apparition brutale de la 4 ème vague caractérisée par une augmentation exponentielle et fulgurante du nombre de cas jamais enregistrés depuis le début de la pandémie, le Gouvernement recommande fortement aux populations de se faire vacciner et de respecter rigoureusement les gestes barrières pour un retour progressif à la vie normale.

Lire aussi:  Déboutée 2 fois par la Cour, Ossouka s'entête à pourrir la vie des Gabonais