Ce 08 décembre 2021, le Conseiller Spécial du Raïs, Ali Akbar Onanga Y’obegue s’est défendu en conférence de presse contre les allégations de l’Association des Jeunes Musulmans du Gabon (AJMG) qui accuse notamment l’Imam Ousmane Océni Ossa, Président du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques du Gabon (CSAIG) de détournement de fonds publics.

Fustigeant ce qu’il a qualifié de « mensonge éhonté » à des fins diffamatoires, le Conseiller Spécial du Raïs a précisé que l’institution n’a pas reçu de dotation avant 2013 et après 2015. Revenant sur les 300 millions FCFA de dotation de 2014, Ali Akbar Onanga a indiqué que 200 millions FCFA ont été alloués à la construction du lycée islamique de Port-Gentil et 100 millions FCFA pour l’aménagement et la construction de la barrière du lycée Mohamed Arissani de Libreville.

Lire aussi:  Les étudiants orientés à l'ONE ont jusqu'au 28 pour demander une réorientation

Depuis cette déclaration tonitruante, les internautes se questionnent sur le type de matériaux utilisés pour l’érection de ladite barrière surtout quand on connaît la superficie de l’établissement. Entre railleries et indignation, d’autres, encore plus sarcastiques comparent la barrière du lycée Mohamed Arissani à la frontière entre le Mexique et les États-Unis promis par Donald Trump au regard du coup de la réalisation de l’infrastructure.

Lire aussi:  Accusé d'encourager la médiocrité, le MEN se ravise à propos du «9 fort»

Frappe ou pas frappe ? Seul Allah, le Maître du temps pourrait le révéler.