Certains artistes dérapent … parfois, un peu trop. En plein festival aux Etats-Unis, la chanteuse Sophia Urista, du groupe Brass Against, a littéralement uriné sur l’un de ses fans en plein concert suscitant ire et indignation. Jusqu’où peut aller l’imagination artistique ?

Un comportement particulièrement choquant, qui a poussé le groupe à présenter ses excuses par la suite. La scène s’est déroulée alors que le groupe de métal était invité lors du festival Welcome to Rockville au Daytona International Speedway, en Floride le 12 novembre dernier.

En pleine reprise de Wake Up, un titre de Rage Against the Machine, la chanteuse a invité un homme placé au premier rang à monter sur scène. Elle s’est ensuite à moitié dévêtue avant de s’accroupir au dessus de lui et d’uriner. La séquence ahurissante a été filmée et diffusée sur les réseaux sociaux, et nous avons finalement décidé de ne pas la montrer.

Lire aussi:  Il surprend sa femme enceinte en partouze avec son fils et son cuisinier

Brass Against, qui compte plus de 450 000 fans sur son compte Facebook, s’est excusé pour cette « performance » plus que douteuse.

« Nous avons passé un bon moment hier soir à Welcome to Rockville. Sophia s’est laissée emporter. Ce n’est pas quelque chose à quoi nous nous attendions et ce n’est pas non plus quelque chose que vous verrez à nouveau lors de nos concerts », a assuré le groupe sur ses réseaux sociaux.

Lire aussi:  Ruby Nikara vend l'eau de son bain comme parfum à 982 000 FCFA environ

Forcément, les internautes, mi-choqués, mi-amusés, n’ont pas manqué de réagir à ce scandale. « Il y a longtemps, les chanteurs talentueux comptaient sur leur talent pour devenir célèbres », « Dans quel monde vit-on ? Je suis horrifiée. La prochaine fois, ce sera quoi ? », peut-on lire sur Twitter, ou encore : « La chanteuse Sophia Urista pisse sur un de ses fans en plein concert ! Ce monde est fou et ce n’est pas le mien ! ». « Je suis dépassé par les événements comment on en est arrivé là ? », lance un autre.

Lire aussi:  Libreville : Elle se réveille dans un cimetière après avoir passé la nuit avec un inconnu

Tandis que la scène suscite encore une vague d’indignation dans le pays de l’Oncle Sam, les gabonais craignent que Creol dans son infinie quête de buzz ne produise le scénario sur l’un des Fantastiks prêts même à se faire chier dessus pour la gloire de leur idole. Ça inquiète.