Interprète-musicienne gabonaise « pas si célèbre comme on l’entend », Creol est un personnage très clivant dans le milieu du showbiz. Ces tenues exhibitionnistes, son look déjanté et son manque de vergogne lui ont valu les critiques les plus acerbes des conservateurs à son sujet. Sa récente apparition à l’« Halloween Party » organisé par La Lanterne Bar à Tapas a davantage nourri l’imagination de plus d’un au point de lui suggérer une carrière dans l’industrie de la pornographie.

Les récentes apparitions publiques de l’idole des Fantastiks démontrent que Creol est beaucoup plus talentueuse en tant qu’actrice qu’artiste. Elle excelle dans la mise en scène pour accroître son audimat et maîtrise parfaitement l’art de la manipulation pour atteindre son but. Son impertinence, son irrévérence et son insouciance constituent, à tous égards, les principaux traits de sa personnalité — du moins, ce qu’elle nous montre sur la toile.

Lire aussi:  « Creol a l'esprit de la banane », estime son oncle* qui l'accuse de pervertir l'image de la femme.

Zéro album au compteur, zéro collaboration internationale importante, zéro producteur, « Creol connaîtrait une carrière bien florissante dans l’industrie du porno dans les grandes firmes telles que Brazzers que dans la musique ». Une suggestion qui trouve son fondement dans les nombreux accoutrements et tenus d’apparat auxquels elle a habitué ses abonnés. Sa visibilité sur les réseaux sociaux lui offre beaucoup plus d’argent que ses œuvres musicales que certains se procurent gratuitement soit par piraterie, soit par téléchargement libre pour animer les bars et les boîtes de nuit.

Pour les soutiens de Creol, les Gabonais seraient hypocrites de fustiger l’attitude de leur idole alors qu’ils consomment la musique de Nicki Minaj ou Cardi B. Même s’il reste à prouver que les personnes qui consomment du Nicki & Cardi sont les mêmes qui fustigent Creol, comparaison n’est pas raison. Il faut contextualiser le sujet. L’environnement et le contexte sont différents. Les us et coutumes aussi. Ce n’est pas parce l’enfant du voisin vole qu’un parent devrait cautionner que son enfant en fasse autant.

Lire aussi:  [Star+] Les artistes internationaux solidaires aux populations gabonaises meurtries

Quoiqu’il en soit, cela relève de la faiblesse d’esprit de vouloir tout faire comme toute le monde pour dit-on être « suivre » ou « être à la page ». « Une erreur ne devient pas vérité parce que tout le monde y croit, pas plus qu’une vérité ne peut devenir erreur lorsque personne n’y adhère », souligne Mahatma Gandhi. Que Cardi B et Nicki Minaj s’exhibent c’est un fait, que Creol en fasse autant, c’est un autre. On ne peut pas pour autant normaliser la dépravation des mœurs parce que le phénomène est récurrent.

Lire aussi:  Mathurin, 55 ans, violait la fille de sa femme de 12 ans avec sa complicité

Attitude désinvolte, exhibitionnisme à outrance, perversion des mœurs et irrévérence langagière, il est de notoriété publique que Creol a une influence négative sur la jeunesse africaine, en général et gabonaise, en particulier qui constitue à plus de 80% sa fanbase. Au regard des proportions inquiétantes que prennent désormais les choses, nous craignons que l’éducation que certains parents ont inculqué à leurs enfants ne soit pas assez forte pour résister à l’emprise de Creol.