Suite aux propos tribalistes tenus par Max Anicet Koumba, Président du Rassemblement des Gaulois qui ont suscité une myriade de réactions ces dernières heures, le gouvernement annonce ce jour des sanctions et demande réparation.

En effet, faisant suite aux allégations ethnocentriques de Max Anicet Koumba qui dépeignent les « Pahouins » comme le mal du Gabon, le gouvernement gabonais par la voix de son Ministre de l’Interieur Noël Lambert Matha a prononcé ce 30 octobre 2021, la suspension des activités politiques du Rassemblement des Gaulois sur toute l’étendue du territoire national jusqu’à nouvel ordre.

Lire aussi:  [Sport] Après avoir chauffé le banc, Aubameyang claque la porte de l'Emirates Stadium — Explications

Par ailleurs, son président, Max Anicet, considéré comme un « anti-Fangs » radicalisé, est sommé de présenter des excuses publiques à la communauté Ekang mortifiée par sa déclaration tribaliste à la deuxième session ordinaire du Conseil National de la Démocratie (CND) sous peine de poursuites judiciaires.

Pour rappel, le Rassemblement des Gaulois est un parti de la majorité présidentielle. À l’orée des prochaines échéances électorales, le gouvernement ne pouvait cautionner ces propos humiliants à l’endroit des Fangs, une ethnie majoritaire au Gabon qui représente un grand électorat.

Lire aussi:  Lambert Matha épouse sa tchiza Désirée Singatady en plein confinement