Facebook, WhatsApp, Instagram et Oculus sont devenus officiellement les marques du groupe Meta, la nouvelle appellation de la multinationale américaine dirigée par Mark Zuckerberg. Il développe un projet de création d’un monde parallèle où les internautes seront des avatars, « des zombies du web ». Une menace pour les rapports humains.

Lors de la présentation virtuelle faite ce jeudi 28 octobre 2021, en plus du changement du nom du groupe Facebook en Meta, Mark Zuckerberg entend créer un univers alternatif connecté à la Réalité Virtuelle (RV) dénommé « métavers ».

Les « metaverses » sont l’équivalent de l’OASIS du film de Steven Spielberg: une sorte de doublure du monde physique, accessible par Internet et des interfaces connectées, et dans lequel on devrait pouvoir exister sous forme d’avatars. Le terme métavers, ou méta-univers, signifie littéralement « au-delà de l’univers ».

Il est tiré de l’anglais « metaverse », une contraction des mots « meta » et « universe ». Pour le profane, cela peut ressembler à une version améliorée de la réalité virtuelle. Certains pensent que le métavers pourrait être l’avenir de l’internet, d’autres en revanche, craignent la dégradation des rapports sociaux entre les individus. Car même en l’état, les réseaux desocialisent les utilisateurs en les éloignant des personnes proches et en les rapprochant des personnes éloignées.

Lire aussi:  L'État gabonais prêt à débourser jusqu'à 60 milliards pour espionner sa population (Africa Intelligence)

En fait, on pense que le métavers pourrait être à la réalité virtuelle ce que le smartphone moderne est aux premiers téléphones portables des années 1980. Au lieu d’être sur un ordinateur ou un smartphone, dans le métavers, vous pourriez utiliser un casque pour entrer dans un monde virtuel reliant toutes sortes d’environnements numériques faisant des utilisateurs des « zombies du web » déconnectés de la réalité.

Lire aussi:  Téléphone de Creol égaré, doit-on s'attendre à la publication d'une sextape?

Contrairement à la RV actuelle, qui est surtout utilisée pour les jeux, ce monde virtuel pourrait être utilisé pour pratiquement n’importe quoi – travail, jeux, concerts, sorties au cinéma – ou simplement pour se détendre. La plupart des gens imaginent que vous aurez un avatar 3D – une représentation de vous-même – lorsque vous l’utiliserez.

Facebook a fait de la construction du métavers l’une de ses grandes priorités : apparemment, c’est la prochaine révolution. Facebook a investi massivement dans la réalité virtuelle avec ses casques Oculus, les rendant moins chers que leurs rivaux — peut-être même à perte, selon certains analystes.

Lire aussi:  Shan'L atteint 2 millions d'abonnés, les Fantastiks crient au sabotage de Mark Zuckerberg

Elle crée également des applications de RV pour les rencontres sociales et pour le lieu de travail, y compris des applications qui interagissent avec le monde réel. Malgré son habitude de racheter ses rivaux, Facebook affirme que le metaverse « ne sera pas construit du jour au lendemain par une seule entreprise » et a promis de collaborer. La société a récemment investi 50 millions de dollars dans le financement de groupes à but non lucratif pour aider à « construire le métavers de manière responsable ». Mais elle pense que la véritable idée du metaverse prendra encore 10 à 15 ans.