L’impensable s’est produit à l’église colombe de vie, une église dite de réveil située au quartier bas de gué gué de Libreville où le pasteur responsable s’est conduit contrairement aux recommandations de la foi chrétienne qui est non violente.

En effet, le pasteur en complicité des membres de la sécurité de l’église a séquestré le jeune Chelo Mounguengui sous prétexte que ce dernier aurait réussi à séduire et à avoir des rapports sexuels avec sa fille spirituelle. Le jeune Chelo faisait la cours à la fille spirituelle du pasteur et ce dernier n’a pas eu du mal à la faire tomber sous son charme vu qu’il a réussi à la mettre dans son lit en l’espace de quelques jours. Chose que le pasteur n’a pas pu digéré et a donc décidé de se conduire en gangster.

Lire aussi:  Gabon: Le mythe des véhicules de police qui n'ont jamais de carburant

Le pasteur de l’église colombe de vie du bas de gué gué après avoir battu sa victime dans son bureau avec des câbles de courant a en suite forcé ce dernier à signer des aveux de viol que lui même avait soigneusement pris la peine de rédiger. Comment expliquer le comportement de ce pasteur dans la mesure où sa fille spirituelle n’est pas mineur et il n’en est pas le tuteur légal ?

Lire aussi:  Après 2+ ans sans contrat, Guy Patrick Obiang licencie 24 téléconseillers du 1404

Le jeune homme dit avoir même acheter un savon et un jus à son amoureuse après leur moment intime pour lui témoigner son affection et ses derniers ont passé la journée ensemble, preuve qu’elle aussi est amoureuse de lui. Il ne comprend donc pas l’attitude du pasteur. Ce dernier entend porter plainte contre l’homme de Dieu gangster pour le mauvais traitement subi.

Lire aussi:  [Éducation] La FDSE, une [f]ac à problèmes qui suscite moult réactions au sein de la communauté estudiantine