C’est officiel ! Jean Ping Okaka, l’homme d’Omboué qui a promis de mettre le « Gabon à l’abri de la peur et du besoin » est depuis les échéances électorales de 2016 à la recherche de son carnet d’adresses pour user de ses relations diplomatiques afin de récupérer le pouvoir usurpé par Ali Bongo Ondimba, son principal concurrent.

On dit communément que « les choses des Chinois ne durent pas ». Mais il a fallu à Ping plus de cinq (5) ans pour retrouver son carnet d’adresses constitué alors qu’il était encore Président de l’Assemblée Générale de l’Union Européenne. Il l’aurait perdu dans un clando entre les quartiers Charbonnages et Derrière la Prison.

Lire aussi:  Jean Ping a-t-il retrouvé son carnet d'adresses avec le numéro de Poutine ?

D’après ses soutiens, Jean Ping Okoka a retrouvé son carnet d’adresses, comme par enchantement, devant son portail un matin d’octobre 2021 un peu mouillé mais toujours utile pour les prochaines élections présidentielles de 2023. Pour l’instant, il n’a pas encore officiellement déclaré sa candidature, mais continue toujours de clamer haut et fort sur sa page Facebook qu’il ira « jusqu’au bout ». Mais quel bout même ?

Lire aussi:  Le président du Syndicat réapparaît quelques jours avant la Saint Valentin pour remettre de l'ordre dans les rangs