Peut-on vivre sans cervelle ? Oui, il est possible de vivre normalement sans cervelle ou presque. C’est en tout le cas très étonnant de certains individus dont la boîte crânienne ne contient quasiment que du liquide céphalorachidien. Un cas clinique de neurologie exceptionnel sur lequel porte l’étude d’une association scientifique de la conscience dont voici les résultats.

À l’origine du monde, lorsque Dieu créa l’Homme, il jugea bon de lui doter d’un cerveau, siège de l’intelligence, de la conscience et de la mémoire dans lequel il enfouit la cervelle, cette pâte blanchâtre ou rougeâtre traversée par douze paires de nerfs dits crâniens. À un moment, il arrivait qu’il soit à court de cervelle. Avec un travail beaucoup plus intense certains jours que d’autres, il épuisait parfois les stocks plutôt que prévu.

Lire aussi:  Ruby Nikara vend l'eau de son bain comme parfum à 982 000 FCFA environ

Dans l’attente d’une nouvelle livraison de l’Usine Céleste de Fabrication de Cervelle (UCFC), il substituait la cervelle manquante à la margarine appelée communément beurre ou vulgairement « graisse alimentaire » pour pérenniser le rythme de peuplement de la terre. Cependant, même si les deux ont une apparence très proche, leurs fonctions sont bien différentes dans l’organisme humain.

Lire aussi:  [Anecdote] N'Golo Kanté, un récupérateur même hors du terrain

Exposé aux forts rayons de soleil des tropiques, le cerveau des personnes rempli de margarine se transforme en liquide céphalorachidien telle de l’eau dans une noix de coco qui, ici, représente la boîte crânienne. Ce constat est encore plus perceptible lors qu’ils sautillent.

C’est ce qui explique alors pourquoi certains individus sont écervelés, c’est-à-dire dépourvus de cervelle, donc sans intelligence, sans conscience et sans mémoire se laissant diriger par leurs émotions et par les jugements des autres à leur sujet.

Lire aussi:  [Breaking News] Jean Ping a retrouvé son carnet d'adresses