L’affaire Vanessa Ndong donc ne cesse de susciter la compassion et la solidarité des compatriotes à son endroit. Ce dimanche 10 octobre 2021, elle était du côté de l’église Synagogue du Gabon où elle reçu des mains d’Emmanuel Ndzoma, 2 millions de francs CFA liquide constituants une partie des dîmes et offrandes .

« Ne pouvant rester insensible suite au cris de détresse lancé par notre sœur Vanessa Ndong qui serait victime d’une erreur médicale du fait d’une opération chirurgicale, l’église Synaguogue du Gabon, par le biais de son leader le prophète Emmanuel Ndzoma, n’a pas hésité d’apporter son soutien financier à cette dernière en lui remettant la somme de 2 000 000 de FCFA et à l’occasion, a intercédé afin que notre Dieu qui est le médecin par excellence, le maître des cas impossibles, restaure sa santé », peut-on lire depuis cet après-midi sur sa page Facebook personnelle.

Lire aussi:  [Star] Sadio Mané solidaire aux populations sénégalaises opprimées

Il faut rappeler qu’Emmanuel est la première personne à faire un don de ce montant en espèces et devant assistance. Il s’agit là d’un acte noble mais interprété de diverses manières par l’opinion. Pour certains, ce que la main droite donne, la main gauche ne doit pas le savoir conformément à Matthieu 6: 3-4 : « Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra », révèle les Saintes Écritures.

Lire aussi:  [Urgent] Le Pasteur Gaëtan Pieby a tiré sa révérence. Dieu a pris acte.

« Pourquoi lorsque les fidèles font des dons des dizaines de millions, de voitures, de maisons et d’autres avantages en natures au pasteur, ça reste dans le secret et pourquoi lorsqu’il s’agit de faire un don d’une partie de l’argent de l’église, on en fait toute une cérémonie ? », s’interroge Gaspard, visiblement révolté par le tôlé médiatique autour du geste de générosité.

Lire aussi:  Brice Ndong épinglé pour une interview truquée sur l'affaire Vanessa Ndong

Pour d’aucuns, il s’agit d’une « campagne de communication » pour attirer les masses dans son église. Car lorsqu’on veut vraiment aider, on n’expose pas la misère des autres. Quoiqu’il en soit, retenons qu’avec cet argent et les cotisations de la population, Vanessa Ndong pourra entrevoir une évacuation sanitaire à l’étranger.