Brittiny Lopez-Murray, une enseignante américaine de 31 ans, est soupçonnée d’avoir eu des rapports sexuels avec un ancien élève pendant deux mois.

La prof de théâtre a été arrêtée lundi à Hialeah, en Floride. Elle a été mise en examen pour de multiples délits, dont « coups et blessures obscènes », attouchements et actes sexuels avec un enfant.

Elle aurait en effet eu des rapports sexuels, à plusieurs reprises, avec un ancien élève de 14 ans pendant deux mois, selon le Miami Herald. « Elle est présumée innocente jusqu’à preuve du contraire. Nous espérons que tout le monde sera patient, ne portera pas de jugement hâtif et respectera la vie privée de la famille », a déclaré Landon Ray, son avocat.

Lire aussi:  Séquestrée et abusée par la police d'immigration à Libreville, une ivoirienne témoigne

Entre l’ado et sa prof, les choses ont commencé au mois d’août, alors que cette dernière était mariée depuis 2016. La sœur et le père du jeune homme, qui ont eu des doutes, ont découvert des photos des seins et du sexe de l’enseignante dans son téléphone.

Distinguée enseignante débutante de l’année en 2017

Le rapport de police indique que dans leurs messages, Brittiny Lopez-Murray et son ancien élève détaillaient «à quel point ils appréciaient leurs rapports sexuels». Interrogé par les enquêteurs, le jeune homme a expliqué avoir reçu un SMS de son ancienne prof en août dernier, dans lequel elle lui faisait part de ses sentiments. Après s’être vus autour d’un café, ils ont commencé à avoir des rapports sexuels réguliers. À plusieurs reprises, la prof récupérait son ex-élève après son entraînement de basket et ils avaient un rapport dans la voiture.

Lire aussi:  Melchy Obiang et Ida Moulacka ont mis les organes dans les autres

L’homme avait imploré la justice de lui donner une seconde chance
Au moment de son arrestation, Brittiny Lopez-Murray a gardé le silence. Selon la direction des écoles du district de Miami-Dade, la jeune femme travaillait depuis quatre ans à l’école secondaire de Hialeah et n’a «aucun antécédent disciplinaire». Elle avait même reçu le prix d’«enseignante débutante de l’année» en 2017.

Lire aussi:  [Fait-divers] Un capitaine de police swag accusé de viol à Franceville

« Il est malheureux que malgré nos efforts, les actions de certains individus aillent à l’encontre du comportement que l’on attend d’eux. Suite à cette arrestation, la direction va entamer la procédure de licenciement de cette personne et l’empêcher de chercher à travailler à l’avenir dans ce district », peut-on lire dans un communiqué.

© CNews