La vie de nos stars. Creol ment de tomber « évanuiyé » ! La doc sort, le feu sort. On en sait un peu plus sur ce qui s’est passé à Owendo, à la gare avec la team de Creol et les agents de sécurité de Setrag.

Puis Creol qui fait sa vidéo dans son buzz de la gloire pour raconter sa version en mode : « Vous me filmer pourquoi, pourquoi, vous voulez me tuer ? » Yobé ! Mais des témoins présents racontent les faits. Tout commence donc par l’arrivée du train de Franceville, avec à l’intérieur du monde, et la team de Creol.
Avant de débouler dans la gare, on montre ses pattes blanches. Sécurité ! Brake Makaya.

Arrive Brake, « Mboumba Makaya Brake, le frangin de Creol, celui qu’elle place dans ses shows, pour le faire évoluer, alors qu’en fait il n’est pas bon. C’est un boa! » Maamélé 🎶 … Le frangin de La Diva est donc contrôlé avec sa CNI, il passe son tour puis s’arrête et commence à parler fort à l’agent de sécurité, une femme.

Lire aussi:  [Enquête] Creol enceinte, mais qui en est vraiment l'auteur ?

Et les mots sortent. La femme est traitée de pute, de bordelle, le nom de Setrag est mangé à toutes les sauces au niveau de son service nul. Il reproche à la « prostituée » de Setrag d’avoir contrôlé sa personne. Elle est qui pour le faire, « alors que les gens sont fatigués d’un si long voyage ? »

Maaamé ! C’est interdit de contrôler l’enfant de MackJoss petit-frère de Creol ? Dans la gare, le boucan commence, les attroupements aussi. Un agent intervient et demande à Brake d’arrêter les insultes contre la femme. Mais il continue. Pire, la team de Creol tombe sur l’agent pour l’agresser. Cet « impoli ».

Pour éviter le désordre, toute l’équipe est amenée au poste de Police pour s’expliquer. C’est alors qu’à l’intérieur de la pièce, Creol sort son téléphone pour faire un direct, pour filmer la pièce. Un agent de lui dire qu’elle ne peut filmer le bureau. Sa team de tomber sur lui en mode tu vas encaisser les coups. Dans le poste de police ça chauffe. Creol de dire dans sa vidéo qu’elle a été agressée comme avec les choses de la chambre 144.

Lire aussi:  [Interview] « Deviergée à 15 ans, je n'ai jamais été cavée. », dixit Creol, la waka waka en chef.

Devant la situation tendue, Brake est sorti du bureau, mis à l’écart du groupe. La situation revenue un peu au calme, La Diva qui a récupéré son téléphone, se remet à filmer, hurlant qu’elle n’est pas n’importe qui, connait les Grands quelqu’uns du pays et peut même appeler le Prince Nono et qu’il va virer tout le personnel. Akié !!!

Creol n’est pas n’importe qui, elle a les bras longs et a même le numéro de Nono. Congossa ou vérité ? Et Moussitou de continuer son boucan essayant même de porter main à l’agent qui a osé contrôler son petit frère avec sa team. Maaamélé, maaméléé 🎶🎶🎶

Pour éviter l’Intifada dans la gare d’Owendo, des renforts sont appelés pour stopper la furie. Et tout le monde se retrouve encore au poste, on veut le calme. Dans le poste, Creol fait la botte, « ment de tomber évanouie » et se retrouve allongée sur le sol. Son gros bodge bien visible. Le médecin de la Setrag arrive, on l’a consulte. Elle n’a rien. La comédie dans le model. Elle est même mise dans l’ambulance de la Setrag, pour sa clinique. Elle va bien. A besoin juste de repos.

Lire aussi:  [Showbiz] Shan'L traite-t-elle Creol d' « insensée » ?

Et les langues de se délier, et les agents de parler. Le buzz et la beuz. La team à Creol en débarquant, étaient-ils tous dans les speed et pas que le ndjoka pendant le voyage Franceville et Libreville bien arrosé sans doute ?

Ici l’on félicite les agents qui ont gardé leur sang froid, évitant le drame. La toile qui s’est enflammée dans les directs de la gloire et du gloss céleste, les téléphones pas pris et rendus de tous. Creol jamais molestée, ont maintenant la version des témoins.
On attend la suite de l’enquête.

(c) La Page de Pahé