Ce lundi 4 octobre 2021 vers 17 heures, Facebook et les applications connexes du groupe américain ont subi une panne mondiale d’environ 6 heures. Au Gabon, l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes (ARCEP) en a fait une affaire personnelle et aurait « déployé des techniciens pour rétablir l’accès » aux différentes plateformes touchées, a-t-on appris à la principale édition d’information sur Gabon Première.

Invité du journal de 20 heures présenté ce lundi par Edgar Nziengui Doukaga, Serge Essongue, membre du Conseil d’Administration de l’ARCEP Gabon est venu porter aux téléspectateurs le message de Lin Mombo, Président de l’organe sus-cité.

Lire aussi:  Un algorithme de Facebook confond des personnes noires avec des singes

Serge a commencé son propos en rappelant qu’il s’agit d’une panne mondiale pour laquelle le Gabon ne saurait être tenu responsable contrairement à période post-électorale en 2016 où la coupure d’Internet a été intentionnelle. Il s’est toutefois excusé auprès des opérateurs tels que Moov Africa Gabon Télécom et Airtel Gabon pour le désagrément causé et la chute des bénéfices constatés tout en rassurant que l’ARCEP est à pied d’œuvre pour résoudre le problème aux côtés des experts de Facebook. Il en a, par ailleurs, profité pour inviter les gabonais à télécharger d’autres services de messagerie instantanée comme Telegram et Signal pour continuer de rester en contact avec leurs proches.

Lire aussi:  Moov box: Les utilisateurs se plaignent malgré l'augmentation du débit annoncée par l'opérateur

Une déclaration beaucoup moquée sur la toile pour son manque de pertinence et le caractère équivoque de son contenu. S’il s’agit d’une panne mondiale, pourquoi s’excuser auprès des opérateurs locaux? Pourquoi d’abord les opérateurs et non les utilisateurs? En matière d’infrastructures numériques, qui de l’ARCEP et de l’ANINF est compétent en la matière? Combien d’informations gabonais peuvent travailler sur des grands projets comme Facebook, WhatsApp et Instagram ?

Lire aussi:  Shan'L atteint 2 millions d'abonnés, les Fantastiks crient au sabotage de Mark Zuckerberg

Après l’Agence Nationale des Infrastructures Numériques et des Fréquences (ANINF) qui s’est vantée d’avoir déjoué une cyberattaque de type phishing qui ciblait la plateforme de messagerie gouvernementale en juin 2020, l’ARCEP se félicite d’œuvrer aux côtés des techniciens de Facebook pour le rétablissement de l’accès aux différentes plateformes du groupe.