Koffi Olomidé, Mopao Mokonzi (MM) est au cœur d’une vice polémique en Côte d’Ivoire. Il est notamment accusé d’avoir écourté sa prestation plutôt que prévu lors de la treizième édition du Festival des Musiques Urbaines de d’Anoumabo (FEMUA 13).

Certains acteurs culturels reprochent au quadrakoraman d’être capricieux car d’après eux, il aurait récidivé après son passage aux obsèques d’Hamed Bakayoko (Hambak), l’ancien Premier Ministre ivoirien. Alors qu’il a regagné sa villa à Kinshasa, A’salfo, l’un des organisateurs de FEMUA lui aurait comparé de « verre cassé » dans une interview accordée à un media local.

Dans une déclaration tonitruante, le MM dénonce l’attitude de certains médias internationaux monnayés pour salir sa réputation. C’est le cas, par exemple, de Jeune Afrique qui l’a décrit comme le « Roi du tchatcho [c’est-à-dire le Nkwanza, NDLR]» qui « fait sa diva ». Des qualificatifs qui ont tout de suite mis le feu aux poudres.

Lire aussi:  Espoir La Tigresse classe Creol et les Fantastiks

« Je n’accepte pas qu’Asalfo me compare à un verre cassé », a-t-il déclaré visiblement très remonté sur Africa Radio avant de poursuivre : « J’ai fait 35 minutes sur scène et non 20 minutes. Le contrat que j’ai reçu de Gaou Production ne faisait pas mention d’une quelconque durée sur la scène pour ma prestation, mais une date qui est le 11 Septembre. J’ai honoré mon contrat le 12 septembre. J’entends dire que j’ai fait 20 minutes sur la scène.

Dans mon entendement, les journalistes sont censés relayer la vérité. Et non écrire des choses parce qu’ils ont des affinités avec certains au détriment des autres. Je n’ai peut-être pas chanté tout mon répertoire, mais j’ai fait 30 à 35 minutes sur scène. Comme l’ont fait les autres artistes à ce même festival. Alors, pourquoi moi, je devrais en faire plus parce que je serais selon certains, le plus grand ? À un évènement de ce genre, ce n’est pas évident de chanter tout son répertoire.

Après ma prestation, quand je suis rentré à l’hôtel, Asalfo m’a envoyé un message qui m’a beaucoup réconforté.
‹ Je suis désolé cher ainé pour ce qui est arrivé. J’avais voulu que tu passes un peu plus tôt mais les retransmissions en direct nous ont fait accuser du retard ›.

Lire aussi:  Sans le savoir, Koffi Olomide balance ses fans gabonais au COPIL pour violation du couvre-feu

Je quitte la Côte d’Ivoire et je lis des propos d’Asalfo que je n’apprécie pas du tout : ‹ Ça ne représente pas 0,5 des évènements qui se sont passés au Femua. Un verre cassé ne peut gâcher une fête. › J’espère vivement que ce n’est pas moi Koffi qu’il compare à un verre cassé.

Je ne mérite pas une telle comparaison. Je suis le parrain du groupe Magic System, ce que beaucoup ne savent pas. Asalfo est comme un petit-frère voire un fils pour moi. Alors, je ne garde aucune rancune contre lui. J’ai été le parrain de Magic System lors de leur tout premier concert au Zénith de Paris. Ils sont venus vers moi et j’ai accepté d’être le parrain de leur concert.
Alors, pour la reconnaissance, je ne mérite pas d’être comparé à un verre cassé. »

Lire aussi:  Espoir La Tigresse classe Creol et les Fantastiks